Tennis : Ces 5 infos insolites sur Roland-Garros

Alors que Roland-Garros débute dans quelques jours, le Grand Chelem français a connu plusieurs moments marquants dans son histoire. Revenons sur certains moments insolites.

Les Internationaux de France débuteront ce dimanche 22 mai du côté de la Porte d’Auteuil. Ce sera la 121ème édition du Grand Chelem parisien, un rendez-vous toujours riche en moments insolites.

Nadal échange des balles avec un ramasseur (2018)

Après avoir mis K.O Richard Gasquet (6/3, 6/2, 6/2) au troisième tour de Roland-Garros 2018, Rafael Nadal a offert un souvenir inoubliable à un ramasseur de balles, fan absolu de l’Espagnol, en échangeant quelques balles avec lui sur le court Philippe Chatrier. Un beau moment que l’adolescent pourra désormais se souvenir toute sa vie. Un évènement que ce jeune fan n’oubliera pas de sitôt : « C’était clairement le plus beau jour de ma vie. Déjà, de ramasser les balles pour mon idole, c’était incroyable, alors de jouer avec lui… C’est quelque chose que je n’avais même pas rêvé dans ma vie tellement ça semble impossible. C’est incroyable ».

Un spectateur rentre sur le court (2013)

La finale 2013 de Roland-Garros, opposant Rafael Nadal à David Ferrer, a été perturbée durant le deuxième set par la manifestation de quelques personnes dans le public, puis l’intrusion d’un homme sur le court, hostiles au mariage pour tous. L’homme a tenté de pénétrer sur le court lors de la finale de Roland-Garros, pour protester contre la légalisation du mariage homosexuel. Il a été rapidement été pris en charge par la sécurité.

Quand Federer a passé la nuit avec le trophée (2009)

Roger Federer a longtemps couru derrière cette victoire à Roland-Garros, le dernier Grand Chelem qui lui manquait. Après trois défaites consécutives en finale face à Rafael Nadal, le Suisse finira par être sacré en 2009. Un titre tant attendu, qui le poussera à ne plus quitter le trophée des yeux. Il passera même la nuit avec alors que le règlement l’interdit. Une exception a été faite au maestro.

La combinaison de Serena Williams (2018)

Lors de son retour à Roland-Garros, Serena Williams a fait sensation. D’abord parce qu’elle a remporté son match contre la 70e mondiale Kristyna Pliskova en deux sets 7-6 / 6-4, neuf mois après avoir donné naissance à son premier enfant. Mais surtout parce qu’elle portait une combinaison intégrale noire agrémentée d’une ceinture rouge à la taille, loin des robes et des jupes habituelles. Une tenue qui n’avait alors pas plus au président de la FFT Bernard Giudicelli : « Je crois qu’on est parfois allé trop loin. Elle ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l’endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin ».

Le déluge (2000)

Le mardi 30 mai 2000, le Grand Chelem parisien vivait sa pire journée : la pluie avait empêché le déroulement d’une journée entière de compétition. Aucun match de tennis n’a pu avoir lieu ce jour-là, ce qui reste le seul exemple jusqu’ici dans l’histoire des Internationaux de France. De quoi pousser la FFT à mettre en place une politique de remboursement. Les détenteurs de billets sont remboursés à 100 % s’il y a eu moins d’une heure de jeu, à 50 % s’il y a eu moins de deux heures de jeu.

 

Source: https://le10sport.com

Suivez-nous sur Facebook sur