La bataille d’Angleterre commence déjà autour de Rafael Leão

Face à la situation contractuelle de Rafael Leão, les grands clubs anglais commencent à prospecter. Mais il faudra mettre la main à la poche.

 

Rafael Leão (23 ans) est parti sur des bases très solides cette saison. Déjà auteur de 3 buts et de 6 passes décisives en 8 matches toutes compétitions confondues avec l’AC Milan, l’attaquant soutient le même rythme que la saison précédente, celle où il fut un acteur majeur du premier Scudetto des Lombards depuis 11 ans. C’est fort logiquement que ses performances ont tapé dans l’œil de clubs européens aux moyens supérieurs à ceux d’Il Diavolo.

Le PSG et le Real Madrid ont rapidement pris quelques renseignements durant la saison mais ce n’est pas allé beaucoup plus loin. Ils ont surtout été refroidis par la clause libératoire de 120 M€ du Portugais, laquelle est toujours en vigueur puisqu’il n’a pas prolongé son contrat qui se termine en 2024. Vous l’aurez compris, l’échéance se rapproche à grands pas. À la fin de cette saison, il ne lui restera plus qu’une seule saison. Il sera donc l’heure du grand choix.

Il a toujours une dette auprès du Sporting…

«Ces deux ans ne se sont pas déroulés comme je le voulais, mais maintenant que je suis plus mature et confiant. La saison s’est déroulée comme je le voulais. J’espère réaliser de grandes choses à l’avenir», expliquait l’intéressé à A Bola en mai dernier. En coulisses, les choses commencent en effet à bouger. Les négociations pour une prolongation n’avancent pas vraiment malgré des positions salariales assez proches. Maldini lui propose un salaire annuel de 6,5 M€ quand le Portugais veut 7 M€. Le problème est ailleurs.

Il y a toujours cette affaire de justice avec le Sporting CP qui traîne. Pour rappel, le joueur a été condamné en février dernier, par le Tribunal Arbitral du Sport de Lausanne, à verser 20 M€ à son club formateur pour avoir cassé son contrat de manière unilatérale en 2018, suite à l’agression des joueurs au centre d’entraînement du club portugais. Le LOSC, qui avait alors profité de l’opportunité pour s’offrir Leão en qualité de joueur libre, a été jugé « solidairement responsable ». En d’autres termes, l’attaquant et le club français doivent se partager les frais auprès des Lisboètes.

…qu’il ne souhaite pas payer

En mai, la Cour d’appel de Lisbonne a donc rejeté l’appel de l’international portugais, qui ne veut toujours pas payer. Il souhaite que cela fasse partie du deal avec l’AC Milan ou son futur club… Pour les Rossoneri, ces 10 M€, alors qu’ils n’y sont pour rien dans ce conflit, représentent une grosse somme. Pour les clubs anglais en revanche, c’est bien plus accessible. C’est pour cela que l’avenir de Rafael Leão se dessine plutôt de l’autre côté de la Manche pour la Gazzetta dello Sport. Deux clubs ont pris les devants.

Il s’agit de Manchester City et de Chelsea. Le premier nommé est un courtisan de longue date puisqu’en mai dernier déjà, nous vous faisions part de son intérêt. Les Cityzens ont préféré miser sur Erling Haaland mais le Portugais n’a pas été oublié pour autant. Les Blues ont, semble-t-il, pris une longueur d’avance. Déçus du recrutement au poste d’attaquant cet été, les nouveaux propriétaires seraient prêts à lever la clause libératoire du Milanais, et peut-être même à l’aider à honorer sa date auprès du Sporting.

Source : Foot Mercato

Suivez-nous sur Facebook sur