Tribune : Et si le Cajpd avait été écouté et compris ?

Vous êtes tous témoins, nous avons prévenu ici (devant Dieu et les hommes) les autorités maliennes par rapport au renouvellement du mandat de la Minusma. Nous avons dit que c’est une tromperie.

 

Eh bien, voilà ! Le Mali est fâché contre l’ONU, il s’est plaint aujourd’hui qu’il a été trompé sur le nouveau mandat de la Minusma. En fait, le document final voté à l’ONU ne tient pas compte des réserves faites par le gouvernement malien et le Mali refuse d’appliquer certains aspects du mandat.

Lisez notre texte publié depuis le 10 juin passé.

“Notre dernière alerte sur le cas ” Minusma” avant la discussion du mandat le lundi prochain 13 juin 2022.Que nous soyons compris ou pas, l’essentiel pour nous c’est de nous avoir exprimé face à l’histoire.

Nos chers compatriotes, notre pays, le Mali fera une grave et historique erreur en acceptant, le 13 juin, le renouvellement du Mandat de la Minusma sur son territoire pour quelque raison que ce soit. Même avec un mandat robuste de lutte contre le terrorisme, la mission onusienne ne pourra rien réussir dans le cadre de la stabilisation du pays.

Regardons tout simplement le cas du RDC où la Monusco, présente avec une unité combattante mieux équipée que l’armée nationale depuis le 30 Novembre 1999, n’est jamais arrivée à circonscrire les guerres et surtout ramener la stabilité dans ce pays. Et avec le Mali, ce sera la même chose. Elle sera là avec ses moyens mais cela n’empêchera pas les tueries et elle trouvera toujours des mots pour expliquer, expliquer et réexpliquer… Nos populations n’auront que leurs yeux pour pleurer.

Chers maliens, ce qui nous est miroité comme une nouvelle Minusma, plus active face aux terroristes, n’est pas vrai et il n’en sera jamais ainsi, c’est un leurre. Nous vous le répétons, c’est une tromperie comme celle qui a été fabriquée pour tuer Kadhafi et liquider la Lybie. En réalité comprenons une fois pour toute que tout ce marchandage a pour but ultime de combler le vide laissé par le départ de Barkhane, Takuba et G5 Sahel. En fait, le camp occidental veut avoir ses propres hommes au Mali pour ne pas laisser le terrain libre à la RUSSIE. Si la Minusma part, l’occident aura perdu le match et voilà pourquoi elle s’active à travers la France pour maintenir une force de contrepoids.

Nous regretterons d’avoir cette Minusma avec nous car elle sera une caméra collée aux bottes de nos relations avec la Russie et sa mission principale sera de collecter des informations susceptibles d’incriminer les dirigeants actuels et les traduire devant la CPI. Aussi, la nouvelle Minusma sera une machine d’étude et de conception du meilleur scénario de retour possible du Mali dans le giron occidental après les élections présidentielles.

Cher maliens, tout ce qu’il y a à faire le 13 juin prochain c’est de donner un mandat de 3 mois à la Minusma afin de lui permettre de se retirer du Mali. Pour le reste, les maliens doivent resserrer les coudes pour construire leur pays”

Adaman DIONGO / CAJPD

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook sur