Tentative de coup d’état Le féticheur de Bah N’Daw parmi les accusés

Pour ses parents, il est enlevé et porté disparu. Pour le Procureur de la Commune VI, Issa Samaké dit Djochi est accusé d’association de malfaiteurs. Il a été inculpé et écroué avec 5 co-inculpés dont l’ancien directeur général de la Sécurité d’Etat.

 

Originaire de Faragouaran, dans la région de Bougouni, Issa Samaké, connu dans son village comme féticheur officiant pour l’ancien Président de la Transition, Bah N’Daw est porté disparu depuis le mardi 14 septembre 2021. Selon ses parents, qui étaient à sa recherche, 3 véhicules sont venus le prendre manu militari dans son village. Sa famille n’avait reçu plus aucune nouvelle de lui. Les seules informations qui leur parvenaient indiquaient Kati et Koulikoro comme ses probables lieux de détention. Ils le présentaient comme un soutien de famille, un gars sans problème et humainement gentil.

Mais depuis vendredi dernier, l’opinion publique en sait un peu plus sur le mobile de son arrestation qui ne fait plus de mystère. Selon un communiqué du Procureur de la République près le tribunal de grande instance de la Commune VI, daté du 5 novembre 2021, une information judiciaire a été ouverte contre le Colonel-Major Kassoum Goïta (ancien DG de la Sécurité d’Etat), Sandi Ahmed Saloum, Issa Samaké dit Djochi (ou Dioss) alias Simbo, l’adjudant-chef Abdoulaye Ballo, le Commissaire principal de police Moustapha Diakité, et le professeur Kalilou Doumbia (ancien secrétaire général de la Présidence de la République) pour des faits d’association de malfaiteurs, de tentative d’attentat et de complot contre le gouvernement. Ils ont tous été placés sous mandat de dépôt.

Abdrahamane Dicko

SourceMali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur