Refondation de l’Etat: Songhoy Ganda exige la relecture de l’accord pour la paix !

Pour la refondation du Mali, l’Association Songhoy Ganda du District de Bamako exige la relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali(APR). «Nous nous réjouissons que la Transition aille dans le sens de la relecture de ce document » a déclaré Amadoun Abacarine TOURE, président de cette Association, à la faveur du meeting de soutien au Président de la Transition, Assimi GOITA, à la Bourse du Travail, le samedi 24 juillet 2021.

 

Les responsables de l’Association Songhoy Ganda du district de Bamako ont saisi l’opportunité de cette manifestation pour exprimer leur volonté par rapport à la relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Selon le président Amadoun Abacarine TOURE, le contenu de ce document doit être relu pour l’unité nationale.

Au cours du meeting de soutien au Président de la Transition, à la suite de son agression physique, le Président de Songhoy Ganda ne s’est pas fait prié de se prononcer sur la relecture du contenu de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, il y a quelques années.

A l’entame de ses propos, le président de Songhoy Ganda, Amadoun Abacarine TOURE, non moins conseiller municipal en commune I, a rappelé que ‘’Songhoy Ganda’’ veut dire en langage sonrhaï ‘’territoire des songhaï’’ regroupant des peuls, des arabes, des sonrhaïs, des tamasheqs, des Bozos, des Dogons.
Créée en 2012, l’objectif de cette Association, selon le président TOURE, est de se battre pour l’unité du Mali et un développement harmonié dans l’ensemble du territoire national.
Par contre, le Président de l’’Association Songhoy Ganda a fait savoir qu’au cours de la Transition, le gouvernement avait parlé de la Refondation de l’Etat. Songhoy Ganda, selon lui, entend par Refondation de l’Etat, la relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.
Un accord pour la paix et la réconciliation au Mali qui devait, selon AmadounAbacarine TOURE, unir tous les citoyens maliens et être un outil de développement.
Aux dires du président de Songhoy Ganda, contrairement à cela, beaucoup de Maliens demandent aujourd’hui la relecture du contenu de ce document. Mieux, au Dialogue national, a-t-il rappelé, cette relecture de l’Accord pour la paix au Mali a été demandée par les Maliens. A cet effet, il n’a pas manqué l’occasion de rehausser le ton, au nom de Songhoy Ganda du district de Bamako, pour exiger la relecture de cet Accord pour la paix et la réconciliation au Mali pour qu’il y ait la paix et la cohésion sociale au Mali.« Nous nous réjouissons que la Transition aille dans le sens de la relecture de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, même si le Premier ministre, Choguel Kokalla MAIGA avait parlé de la mise en œuvre intelligente de ce document », a déclaré le président de Songhoy Ganda.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur