Pénurie d’eau : Fin de calvaire en Commune VI

Plus de 385 000 personnes de la Commune VI du district de Bamako et les quartiers périphériques de Bamako ont désormais accès, de façon continue, à l’eau potable. Deux nouveaux équipements de la Somagep-SA sont à la base de ce changement. Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, s’est rendu sur ces sites de ces infrastructures, le mardi 11 janvier. 

A la tête d’une forte délégation, composée du directeur général de la Somagep-SA , Dramane Coulibaly et du Président du conseil d’administration de la société, Tidiani Keïta,  le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré a effectué une visite de terrain, ce mardi 11 janvier, sur les sites des nouvelles infrastructures de production d’eau de la Société malienne de Gestion de l’Eau Potable (Somagep-SA), en Commune VI du district de Bamako et les quartiers périphériques de la capitale.

Le booster d’eau est la première infrastructure visitée par le ministre Traoré. L’équipement est installé dans la cour de la station de reprise d’eau de Faladié. Il a une capacité de 1 500m3/H, soit un apport d’environ 36 000 m3/jour d’eau de Kabala. Selon les services techniques de la société, l’installation permet à ce jour, « l’alimentation correcte en eau potable de plus de 386 000 habitants de la Commune VI du district, et de plusieurs quartiers périphériques de Bamako. Notamment Sirakoro-Diatoula, les logements sociaux de N’Tabacoro et Niamana, Dialakorobougou et Tiekena ».

Après Faladié, la délégation ministérielle s’est rendue à la station du nouveau réservoir de 6 000 m3 de Outakoulou. L’équipement assure le transit de la quantité d’eau du booster de 1 500 m3/H. Son opérationnalisation a permis la diminution de la consommation spécifique en énergie dans certaines localités de la rive droite, a expliqué le directeur de la station.

Le ministre des Mines, de l’énergie et de l’Eau a terminé sa visite par une rencontre avec les habitants des logements sociaux de N’Tabacoro et de Niamana. L’objectif : s’assurer que les toutes les dispositions sont prises pour soulager ces habitants, à moins de deux mois de la pointe.

Si la corvée d’eau constituait un véritable calvaire pour de nombreux ménages des logements sociaux de Bamako, les longues nuits d’insomnie ne sont plus qu’un mauvais souvenir dans les logements sociaux de N’tabacoro, depuis quelques semaines, a affirmé Alhaji Diall, secrétaire général des 1180 logements sociaux de N’tabacoro.

« Nous avions énormément de difficultés ici. Afin d’avoir un peu d’eau, on était obligé de se réveiller à 3h du matin. A 5h déjà, on avait plus d’eau. Dieu merci, aujourd’hui, on a de l’eau potable en permanence avec un bon débit dans nos familles », s’est réjoui l’habitant. Un « cadeau précieux de la nouvelle année offert par la Somagep aux habitants des logements sociaux de N’tabacoro », dit-il en réitérant ses remerciements au ministère chargé de l’eau.

A Tour de rôle, Mme Maïga Binta Dembélé et Mme Dikourou Tamboura, ont, au nom des femmes du quartier, remercié les autorités de la transition et la Somagep pour les efforts consentis dans l’approvisionnement des habitants des logements sociaux de Bamako, en eau potable en cette veille de la canicule.

Aux dires du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, cette visite rentre dans le cadre de la gestion de la pointe 2022 à Bamako et ses environs.

« Nous nous réjouissons de voir que les actions que nous avons entamées courant 2021 se traduisent par la satisfaction de la population malienne. Avant d’être des clients, ils sont des citoyens maliens qui ont droit à l’eau d’abord ce n’est qu’un début », a-t-il fait savoir.

Le processus se poursuivra « pour que la fourniture du service public de l’eau soit un outil privilégié de développement social et surtout de mieux être pour les populations », a assuré l’hôte. Il a conclu en invitant la population à payer régulièrement les factures d’eau.

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source: Mali Tribune

 

Suivez-nous sur Facebook sur