Menace de grève de l’UNTM: les propositions du gouvernement très attendues

C’est ce mardi 15 juin que l’Union nationale des travailleurs du Mali a rencontré le premier ministre Choguel Maiga. Objectif de la rencontre, relancer le dialogue avec les nouvelles autorités. Au menu des échanges, les préoccupations des travailleurs. Plusieurs points ont été évoqués à l’instar de l’harmonisation de la grille salariale, la situation des retraités évoquées lors de la récente grève de l’UNTM avec l’ancien gouvernement.

 

Une volonté affichée du nouveau gouvernement de Transition, de répondre aux doléances a été au rendez-vous selon le bureau de l’UNTM, mais les syndicalistes à l’attente du changement depuis plusieurs menacent d’entrer en grève si dans les dix prochains jours, les autorités n’apportent pas des réponses qui pourraient améliorer leurs conditions. En résumé, les travailleurs demandent la mise en oeuvre du protocole d’accord signé avec le gouvernement  dans lequel l’application de la grille salariale devait être une réalité depuis janvier 2021.

Nouvellement constitué, le gouvernement a en face des défis sur plusieurs plans qui l’attendent. Mais il va sans dire qu’une nouvelle série de grève de l’UNTM risquerait de paralyser et même de fragiliser l’économie qui fait déjà face à l’insécurité et à la crise sanitaire liée au coronavirus depuis le 25 mars 2020.

Récemment, la grève du 17 au 21 mai, reconduite les 24 et 25 mai dernier avant d’être suspendu, a été suivie à plus de 90% sur l’ensemble du territoire  surtout par des entités telles que les impôts, le Trésor public, la douane et les banques, occasionnant de lourdes pertes particulièrement économiques et des retards dans le traitement des dossiers. Lors des dernières contestations de mai, les grévistes réclamaient principalement l’harmonisation des primes et de la grille salariale de tous les travailleurs, une mesure qui devait être mise en oeuvre depuis janvier.

Source : Journal du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur