Mali : la cantatrice Tata Bambo range définitivement son micro

Le monde de la culture malienne est encore en deuil. La cantatrice Fatoumata Kouyaté dite « Tata Bambo » est décédée ce lundi 14 juin 2021. L’information est annoncée par plusieurs sources proches la chanteuse. La célèbre griotte a tiré sa révérence à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie.

 

Tata Bambo comme elle était musicalement appelée est une des divas de la musique malienne avec une voix claire qui faisait danser les amateurs de la musique mandingues et d’ailleurs. Son titre « Bambo » composé tout juste après la proclamation de l’indépendance, aura été le morceau fétiche qui lança l’artiste. Mieux encore, il deviendra aussi son surnom avec le succès planétaire. Un hit dénonciateur qui traduit son combat contre le mariage forcé.

 

Née en 1950 à Niarela, quartier des Niaré à Bamako et Fille de Djéliba Kouyaté, célèbre joueur de ngoni, Tata Bambo commence à chanter lors des différents évènements de quartier (mariages, baptêmes…) avant d’être chaperonnée par Falaba Issa Traoré qui lui apprend les diverses techniques vocales mandingues et la perfectionne.

 

La fervente militante de la lutte contre les mariages forcés, depuis quelques temps, était souffrante et même gravement malade. Un mal qui lui avait même fait quitter la scène musicale pour se reposer à la maison. Au cours de cette retraite maladive, elle avait même été donnée pour morte par des fausses informations jusqu’à ce jour fatidique ou le mal qui la rongeait a fini par avoir raison d’elle.

 

T. CAMARA

 

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook sur