Le commissaire Mamadou Mounkoro honoré à l’ISPRIC : L’université découvre un officier au parcours hors du commun

Le commissaire divisionnaire Mamadou Mounkoro était à l’honneur, ce jeudi 16 juin 2022, à l’Ispric, dans le cadre d’une cérémonie de mise en œuvre du cours “Développement personnel”. Il a été choisi par l’étudiant Mery Sidibé comme mentor.

L’Ispric est une université qui a dans son programme une matière intitulée « Développement personnel ». Elle exige de chaque étudiant de désigner une personne qui l’a marqué, et qui constitue pour lui un modèle. Pour l’étudiant Sidibé, le choix est vite fait et c’est le commissaire de police Mamadou Mounkoro, dont le sens élevé de la responsabilité et les qualités intrinsèques ne sont plus à prouver, qui a été choisi. Ainsi, il a été invité à participer à la cérémonie organisée à cette occasion. Au cours de ladite rencontre, le commissaire Mounkoro a eu droit à un temps de parole sur sa vie, sa carrière, surtout ses expériences heureuses et malheureuses.

Lorsque le commissaire prit la parole, la salle a retenu son souffle et s’est laissée aller à la découverte de cet homme au parcours hors du commun. En effet, Le commissaire Mounkoro est l’incarnation même de la modestie, de la discrétion et de l’humilité. Cette image de leader confirmé, il l’a gravée partout où il a servi au Mali. Agent dévoué, intègre et travailleur, le commissaire du 7ème arrondissement aura marqué les esprits partout où il a servi. De Tombouctou au premier arrondissement de Bamako, en passant par Koutiala et Kalaban-coro, l’homme a donné le meilleur de lui-même. À Kalaban-coro par exemple, il s’est révélé à travers ses exploits sur le terrain.

Mamadou Mounkoro et ses éléments sont parvenus à freiner en peu de temps l’insécurité galopante qui régnait dans la vaste commune de Kalaban-coro. Sous son leadership, plusieurs réseaux de gang ont été démantelés, des bandits de grands chemins mis hors d’état de nuire, des enquêtes presque impossibles qui ont abouti. Ce succès, il le doit à son ouverture, son accessibilité par les populations. Mounkoro sait parler à sa population qui, en retour, lui ouvre tout son cœur en lui facilitant une franche collaboration.

Dans la salle de conférence, on pouvait facilement lire sur les visages l’admiration et l’émerveillement, mêlés parfois à la surprise. Tous se disaient certainement que cet étudiant ne s’est pas trompé. Le commissaire de police Mounkoro est tout simplement un monument vivant.

“J’ai connu le commissaire Mounkoro grâce à notre association appelée “Rapprochement police et population”, ou encore police de proximité. Mon choix s’est porté sur lui parce qu’il est un homme de principe, très sérieux dans ce qu’il fait. En un mot, un vrai leader “, témoigne M. Mery Sidibé, visiblement très satisfait de son choix.

Pour M. Oumar Daffé, directeur conseiller, professeur chargé de cours de communication et développement personnel, le passage du commissaire Mounkoro a été un honneur pour l’établissement, un moment d’apprentissage des leçons de la vie.

” Personnellement, je ne connaissais pas le commissaire Mounkoro. Mais après son exposé, j’ai compris pourquoi l’étudiant a porté son choix sur lui. Il nous a donné une leçon d’engagement, de combativité et de persévérance. Nos étudiants ont beaucoup appris de son passage “, a-t-il laissé entendre.

Pour le commissaire Mamadou Mounkoro, cette invitation, plus qu’un honneur, est un défi pour lui de se surpasser dans l’exercice de sa mission pour ne pas décevoir.

Notons que la cérémonie s’est tenue en présence de plusieurs étudiants et professeurs d’université.

A.SAGARA

Source: LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook sur