Propos haineux sur les réseaux sociaux : Moussani, sois responsable !

«Ceux qui se cachent derrière leurs profils, il est temps de les démasquer. Pour que ceux qui doivent être fusillés, soient fusillés ». Ces propos haineux dignes d’une autre époque sont de l’ancien député de la Commune IV du District de Bamako, Moussa Diarra dit Moussani, membre de la plateforme ‘’Yerewolo-Debout sur les Remparts”.

À la plus grande surprise de tous, Moussani a tenu ces propos en langue bamanan la semaine passée en public lors d’une rencontre de sa plateforme visant à annoncer la manifestation du 15 janvier 2021 pour dénoncer les sanctions de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA) contre le Mali.

Ces propos malveillants, désobéissants et indisciplinés dont la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux sont indignes et ne ressemblent pas du tout à quelqu’un qui se fait appeler honorable. Même si ce jeune politicien de carrière prometteuse pense avoir agi en qualité de soutien de première ligne à la transition, les autorités doivent tout de même savoir que de tels propos ne leur rendent pas la tâche facile. Donc, Moussani n’est pas en train d’aider les autorités qui ont actuellement une mission de rassembler l’ensemble du peuple malien.

D’ailleurs, l’ancien député devenu anti-français, doit se rappeler que la situation du Mali n’est nullement une affaire de famille ou de parti politique. C’est devenu plus sérieux que ça. Il doit aussi comprendre que le Mali ne se limite pas à Assimi Goïta ou à Choguel Kokalla Maïga. Inutile de lui rappeler que le Mali appartient bien évidement à l’ensemble de ses filles et fils.

Donc, il doit arrêter ses règlements politiques en se cachant derrière une quelconque fibre patriotique, parce qu’un patriote, ce n’est pas seulement celui qui aime son pays, mais c’est aussi celui qui est pacifique, qui aime son prochain, qui l’accepte malgré la diversité socio-culturelle et politique et c’est surtout celui qui tient un discours ou des propos rassembleurs dans l’intérêt supérieur de son pays.

En gros, si Moussa Diarra a la monnaie de quelque à lui rendre, il doit le faire de façon responsable. Mieux, il doit savoir que rien ne justifie le fait qu’il se croit plus Malien ou plus patriote que ceux-là dont il réclame la fusillade. Qu’il arrête de tromper le peuple.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

Suivez-nous sur Facebook sur