Droit international humanitaire et Techniques de premier secours : Le CICR outille 20 hommes de médias maliens

DU 15 au 17 Juin l’hôtel Millenium de Hamdallaye ACI Bamako a servi de cadre pour une formation en Droit International Humanitaire (DIH) en techniques de premier secours à l’endroit des professionnels des médias en lignes avec la collaboration du Comité International de la Croix-Rouge (CICR). L’ouverture de cette session de formation a été faite par le président de la croix rouge malienne du district de Bamako Mr Aliou KONATÉ. A ses côtés, on pouvait remarquer la présence du président de l’association des professionnels des médias en lignes, Modibo FOFANA et Patrick Megevand coordinateur du département de communication du CICR au Mali.

L’objectif de cette formation est de doter les participants des notions de Droits International Humanitaire et les premiers gestes qui sauvent la vie. Ledit atelier a débuté en premier par les notions sur le CICR : son mandat ; ses activités ; et ses princes, ensuite un module sur le droit international humanitaire ; son domaine d’application ; droit international humanitaire et protection des journalistes, enfin les techniques de bases des premiers secours d’urgences.

Il va permettre aux participants de bien informer les populations sur le CICR mais aussi et surtout sur le droit international humanitaire. Dans le cadre de leur travail, les journalistes investissent des terrains parfois marqués par de vives tensions avec son corollaire de violence. En dehors de leur mission primaire, ces vingtaines de participants ne sont plus que spectateurs mais désormais peuvent sauver des vies humaines. Les gestes de premiers secours d’urgences sont très déterminants dans les premières heures qui suivent l’accident, impliquant des victimes.

Le président de l’Appel Mali, conscient du rôle important que joue les journalistes sur les lieux d’événements en période de crise que nous traversons a jugé nécessaire de solliciter le CICR. « Nous avons sollicité le CICR pour nous former sur le droit international humanitaire et les techniques de premier secours, le sujet est encore plus pointu surtout quand on jette un regard sur la condition actuelle du Mali. Condition caractérisée par de fréquentes attaques terroristes d’assassinat ciblés de vol, viol etc », soutient Modibo FOFANA. Durant cet atelier les formateurs peu habitués à ces apprenants des médias, étaient motivés, par l’intérêt de ceux-ci pour cette session de formation.

« Les journalistes sont beaucoup plus exposés sur le terrain. D’où la nécessité d’une formation de premier secours pour développer l’esprit de sécurité dans l’exercice de leur fonction pour eux et pour le public », a-t-il ajouté.

Au terme de la formation, Mr Patrick Megevand coordinateur du département de la communication du CICR a insisté sur la nécessité d’une large communication auprès du grand public de la part des participants pour susciter le goût pour les premiers secours d’urgences, et a même indiqué que dans certains pays, l’acquisition du permis de conduire est conditionnée à un certain nombre d’heures de pratique de premier secours d’urgences. L’atelier de formation a pris fin par une remise d’attestation aux participants par la Croix-Rouge Malienne.

A. Cissé

Source: Faso Mali
Suivez-nous sur Facebook sur