La commune et l’Art : Un concept pour raviver la flamme de la culture municipale

Ancrer les actions culturelles au niveau des communes pour raviver la flamme de la culture ; définir les éléments d’un répertoire des lieux artistiques et culturels de la commune, des événements artistiques et culturels ; définir avec tous les acteurs locaux les axes pertinents à prendre en compte dans la définition et la mise en œuvre d’une politique culturelle locale, sont entre autres les objectifs de la commune et l’Art qui se déroulera les 12, 13 et 14 Février 2021 dans la rue 369 de Bamako Coura et qui est une initiative de Kouma Sô théâtre et l’Union d’Associations Culturelles et Artistiques (le FIL), en collaboration avec le laboratoire LMI Macoter et la Maison du partenariat Angers-Bamako.

En prélude à l’ouverture de cet important événement culturel, les organisateurs ont organisé une conférence de presse, le lundi 08 février 2021 à Bamako coura dans la famille Coulibaly au sein de la rue 369 afin d’informer l’opinion nationale et internationale sur l’événement culturel en gestation. Selon le Directeur artistique de Kouma Sô théâtre Lamine Diarra, le projet la ‘’commune et l’art’’ est le fruit d’une longue réflexion afin d’allier la réflexion scientifique aux actions culturels. Il a annoncé qu’en lieu et place du festival ‘’les praticables’’ qui, désormais passent en biennale et que sa structure et l’Union d’Associations Culturelles et Artistiques dénommé (le FIL), en collaboration avec le laboratoire le LMI MaCoter et la Maison du partenariat Angers-Bamako, organisent un colloque dénommé la ‘’Commune et l’Art’’ sur trois jours (12,13 et 14 février 2021) à Bamako Coura dans la Rue 369. Ce Colloque sera une activité de réflexion et de discussion qui impliquera les élus, les notables, les personnes ressources du quartier, les opérateurs économiques, les médias, les représentants des jeunes, des femmes et tous les partenaires techniques et financiers de la collectivité vers l’élaboration d’un véritable dispositif participatif pour un meilleur développement culturel au niveau communal. Le Directeur artistique de Kouma Sô théâtre a divulgué les objectifs du colloque qui, selon lui, sont : définir les éléments d’un répertoire des artistes traditionnels et moderne de la commune ; définir les éléments d’un répertoire des lieux artistiques de la commune,  d’un répertoire des événements  artistiques et culturels ; définir avec tous les acteurs locaux, les axes pertinents à prendre en compte dans la définition et la mise en œuvre d’une politique culturelle locale et d’établir avec tous les acteurs, un cadre opérationnel de l’action culturelle communale. Il a mentionné qu’à l’issue de ce premier colloque, les organisateurs et toutes les parties prenantes se pencheront sur les résultats obtenus pour en sortir un dispositif qui servira à renforcer, d’une part  l’action artistique de tous les membres du ‘’fil’’ constitué de Kouma Sô Théâtre, de Famu Danse, d’Art au Féminin et de Copier// Coller) et d’autre part, à approfondir la réflexion sur l’action culturelle sur le territoire communal. Quant à Chab Touré, le coordinateur du projet, il a expliqué les bienfaits d’un tel colloque pour la réanimation de la flamme culturelle et de la rapprocher des populations cibles. Du 12 au 14 février 2021, le quartier de Bamako Coura, un quartier stratégique dans la vie culturelle Bamakoise, sera le creuset des acteurs culturels afin de revivifier cette flamme culturelle qui a tendance à s’éteindre.

Moussa Samba Diallo

 

Source: Le Républicain- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur