Commission d’organisation du pèlerinage de la filière privée: 《Aucune agence de voyage ne doit un centime à aucun prestataire Saoudien》.

La commission d’organisation du pèlerinage de la filière privée édition 2016, a animé un point de presse le jeudi 16 juin, au siège du Haut Conseil lslamique du Mali. La présidente de lacommission, principale conférencière, Mme Cissé Fatima Kouyaté avait à ses côtés pour la circonstance, son staff composé d’Amadou Camara, Amadou Maiga et El Hadj Ousmane Kouma. Tous responsables des agences de voyages.

kabba hadj pelerinage

Le but de cette rencontre avec les hommes de médias était d’informer  l’opinion nationale  et internationale  sur le point des préparatifs  du pèlerinage musulman par la filière privée.

A l’entame, la conférencière a rappelé que la mission préparatoire  conduite par le ministère  des affaires  religieuses  et du culte s’est rendue  en Arabie Saoudite du 16 au 25 février  2016 avec les délégués  de la filièreprivée. Cette mission a permis, selon elle,  de comprendre  les nouvelles  dispositions  de l’Arabie Saoudite en termes de modus operandi. Cette année le nombre de personne  accordé  pour le Mali est de 9000 pèlerins. Chaque organisateur a obligation d’ouvrir un compte bancaire en Arabie Saoudite, obligation  de chaque organisateur de faire transporter ses pèlerins par un transporteur Saoudien ou ayant une compagnie régulière desservant l’Arabie Saoudite etc,  a expliqué Mme Cissé Fatima Kouyaté.

Cependant, l’ouverture du compte Mali a posé problème  compte  tenu des créances dues par l’Etat Malien à des prestataires Saoudiens notamment les agences unies.

Mme Cissé  Fatima Kouyaté a martelé que les agences de voyages qui ont été  pointées du doigt par le département des affaires  religieuses et du culte sont à l’aise aujourd’hui d’affirmer qu’aucune agence de voyagene doit un centime à aucun prestataire Saoudien. Les agences de voyages ont payé 825 756 007 F CFA dont le numéro  de bordereau de délivrance est disponible, il s’agit du No: 240942, a précisé Mme Cissé Fatima Kouyaté. Selon elle,  les sommes ont été versées  sur un compte, a indiqué l’administration du hadj. Pour elle,  avant l’arrivée du ministre  des affaires religieuses et du culte aux affaires, la répartition du quota de la filière privée n’a jamais été  l’affaire d’aucune administration.

 

Maintenant, les agences de filière privée sont confrontées à  l’intrusion partisane du ministère en charge dans cette opération, a affirmé la principale  conférencière. Le cahier  de charge établie, depuis 2013, n’a pas été respecté par le ministère et la commission n’a été  associée  qu’au dépouillement des dossiers. La répartition 2016 du quota a été des plus scandaleuses par l’administration du hadj. En effet,  c’est les accointances d’uneagence de voyages avec le Prince  du jour qui détermine l’importance de son quota, a souligné la présidente  de la commission. Aux dires des conférenciers,  c’est le cousin du ministre des affaires religieuses et du culte, Amadou Sango à visage découvert en complicité avec le cabinet qui serait à  la base de toutes ces manigances et pour qu’elle fin?
Quelle injustice a déclaré Mme Cissé, les agences de voyages paient pour chaque pèlerin la vaccination 17 000F CFA et 20 000F CFA pour la maison du hadj, tandis que  l’État ne paie   rien dans ces domaines.

Un autre problème  susceptible de créer  des frustrations  au niveau des agences  de voyages organisatrices du hadj demeure la mal répartition  des stickers délégués. Aux dires de Mme Cissé,  ce sésame indispensable à la circulation des encadreurs de pèlerins est laissé  à  la disposition  de la toute puissante administration  qui gère  à sa convenance. Selon elle, Or la mobilité  des encadreurs de pèlerins est indispensable à l’encadrement correct et permet d’éviter les sanctions des autorités Saoudiennes.

Cette année le frais du Pèlerinage est fixé  pour la filière privée à 2 750 000 F CFA et 193 agences  de voyages sont retenues pour cette édition de hadj.

  1. K

Source: La Sirène

Suivez-nous sur Facebook sur