CILICON 2021 : Le cyberespace pour promouvoir la paix et le droit humain

Bamako a abrité du 10 au 12 juin 2021, la 1ère édition de la Conférence Internationale pour la Liberté de l’Internet et des Communications Numériques (CILICON). Ce rendez-vous qui a réuni neuf pays de l’Afrique de l’Ouest à l’Hôtel Amitié autour des TIC est organisé par Tuwindi en partenariat avec le National Endowment for Democracy (NED) sur le thème : ‘’Renforcement de la Paix et des droits humains dans le cyberespace’’.

La démocratisation de l’internet ouvre le chantier possible de l’inclusion de la population dans la gestion des affaires publiques avec une méthodologie qui se repose sur le téléphone mobile et le web. Trois jours durant, des panels de haut niveau ont permis aux différents participants de partager leurs expériences et solutions autour des enjeux et opportunités liés à l’utilisation de l’internet. Il s’agit entre autres de ‘’la Gouvernance de l’internet et des droits humains des minorités’’, ‘’le respect de la vie privée en ligne’’, ‘’la coupure ou restriction de l’internet lors des manifestations’’, ‘’la cybercriminalité et la liberté d’expression sur internet’’.

Il s’agissait à travers cette rencontre de favoriser la participation des jeunes du Sahel pour Co-réfléchir et Co-créer des solutions pour la gouvernance locale et l’émergence de la démocratie participative. Pour l’organisation Tuwindi, qui soutient le développement social et économique à travers l’utilisation des technologies de l’Information et de la communication, la valeur ajoutée de CILICON est de promouvoir la participation de 75 jeunes du sahel âgés de 16 à 35 ans tout en créant un espace multisectoriel pour faire de l’internet un espace sûr et responsable.

Les participants ont partagé les expériences et solutions face aux multiples défis de l’espace numérique notamment : les coupures d’accès, l’interdiction des VPN, la manipulation d’élections, l’infiltration des réseaux sociaux, le recours à des robots pour dénigrer les militants et bien d’autres.

Pour sa part, le Mali, a promulgué en décembre 2019, la loi n° 2019-056 portant répression de la Cybercriminalité. Bien que des interrogations persistent sur l’efficacité de cette loi, elle tend à s’appliquer à toute infraction commise au moyen des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Dima. K

Source: BamakoNews

Suivez-nous sur Facebook sur