CÉRÉMONIE DE SORTIE DE LA 28ÈME PROMOTION DES ÉLÈVES SOUS-OFFICIERS DE LA POLICE NATIONALE

POUR QUE L’INSÉCURITÉ CHANGE DE CAMP
L’Ecole Nationale de Police a abrité, ce matin, la sortie de la 28ème Promotion des élèves sous-officiers de Police. L’événement etait placé sous la présidence du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général de Brigade Daoud Aly MOHAMMEDINE, et en présence du Directeur Général de la Police nationale, l’Inspecteur Général de Police Soulaimane TRAORÉ, d’invités de marque, d’amis, de connaissances et de parents des élèves sous-officiers. Deux discours ont marqué cette sympathique cérémonie.
Il s’agit de l’allocution du Directeur de l’Ecole Nationale de Police, le Commissaire Divisionnaire de Police Sory Ibrahim Ousmane SIDIBÉ. Celui-ci a rappelé qu’en amont de la formation professionnelle, la formation commune de base avait regroupé l’ensemble des recrues des forces de défense et de sécurité dans différents centres d’instruction.
Selon lui, ils sont au total 2960 élèves sous-officiers à repondre présents à cette sortie au nombre desquels, 699 personnels féminins. Le Directeur de l’Ecole a salué le courage, l’abnégation et l’envie d’apprendre des élèves Sous-officiers qui ont hâte de mettre en pratique les connaissances acquises. A sa suite, le Directeur Général de la Police nationale, l’Inspecteur Général Soulaimane TRAORÉ, dans son intervention, a félicité les instructeurs civils et policiers, formateurs militaires et encadreurs pour les sacrifices consentis durant toutes les étapes de la formation. Il a souhaité plein succès aux élèves Sous-officiers sortants pour la suite de leur carrière.
Il dira également que ces nouveaux éléments viendront renforcer le maillage sécuritaire en cours. Une remise d’attestations aux trois premiers de la promotion, un défilé pedestre et motorisé ainsi que des simulations en situation d’intervention des forces de sécurité ont mis un terme à cette cérémonie.
A noter que cette 28ème promotion des élèves sous-officiers porte le nom de feu Adjudant Chef Cheick Abou KÉÏTA, un vaillant policier lâchement assassiné à Kita par des individus crapuleux.
Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile
Suivez-nous sur Facebook sur