Baroueli : Partenaires en population et développement souffle sur ses 27 bougies

L’organisation intergouvernementale Partenaires en Population et Développement pour la promotion de la coopération Sud-Sud a choisi la localité de Baroueli, dans la région de Ségou, pour souffler sur les 27 bougies de l’organisation. C’était le jeudi 30 décembre 2021 sur la place de l’indépendance de la ville et sous la houlette du conseiller technique du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, Sadou Diallo, et devant plusieurs acteurs du domaine.

« Cette année, nous célébrons la Journée internationale de la coopération Sud-Sud au milieu d’une pandémie de coronavirus sans précédent qui a terriblement affecté la vie et les moyens de subsistance des peuples de toutes les nations », a rappelé Sadou Diallo, le conseiller technique du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population. Il a aussi indiqué que les pays membres du PPD, dans l’esprit d’amitié, de solidarité et de coopération Sud-Sud, ont limité, dans une large mesure, les dégâts de la pandémie en facilitant l’échange d’expériences réussies, d’équipements et moyens médicaux, l’envoi de professionnels et d’experts de la santé et en fournissant des vaccins. A ses dires, la collaboration se poursuit sans relâche. Il a informé que la population mondiale actuelle est de 7,87 milliards de personnes et que PPD à elle seule renferme 59% de cette population. « Le choix de la région de Ségou, précisément le cercle de Baroueli, n’est pas fortuit vue l’évolution des indicateurs sociodémographiques de cette zone et du tour de cette région à cause de la rotation entre les régions. Selon les estimations démographiques faites par la Direction Nationale de la Population, la région de Ségou est la 4ème région la plus peuplée du Mali après les régions de Sikasso, Koulikoro et Kayes. La région de Ségou, selon nos projections démographiques, compte cette année 3 397 920 habitants dont 294 790 pour le cercle de Baroueli. L’indice synthétique de fécondité de la région est passé de 7,1 en 2006 à 6,1 en 2012-2013 pour atteindre 6,4 en 2018, selon EDSM. Dans le domaine de la scolarisation en 2019-2020 au second cycle du fondamental, l’écart entre les filles et les garçons est très marqué dans la région de Ségou (38,8% pour les filles contre 41,6% pour les garçons) », a-t-il expliqué. Abdrahamane Dembélé, le représentant du gouverneur de la région de Ségou, s’est réjoui du choix porté sur Barouéli pour fêter l’évènement et a rassuré le conseiller technique du ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la population que la région de Ségou jouera toute sa partition pour la réussite des actions de l’organisation intergouvernementale Partenaires en Population et Développement pour la promotion de la coopération Sud-Sud.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook sur