ATT : Le soldat de la démocratie et le bâtisseur renaît un an après sa disparition

Le général ATT renaît, suis-je tenté de dire, un an après son décès en Turquie, à la surprise générale. Le premier anniversaire de sa disparition a été commémoré mercredi 10 novembre 2021 à la Fondation de l’Enfance en présence de son épouse et de plusieurs personnalités et invités parmi lesquels les anciens Premiers ministres Modibo Sidibé et Ousmane Issoufi Maïga. Cette cérémonie a été marquée par le lancement du livre-recueil des interventions et discours du président ATT (2002-2012), l’inauguration de la Bibliothèque Amadou Toumani Touré et l’inauguration d’un forage à Farako Mountougoula, hier jeudi 11 novembre.

La présidente de la Fondation pour l’Enfance a affirmé que la Fondation s’appellera “Fondation Amadou Toumani Touré pour l’Enfance”. Je voudrais une fois de plus faire un témoignage sur ATT, mon cousin, mon collaborateur et surtout mon père spirituel. Cette fois-ci je n’aborderais pas les multiples actions qui ont fait émerger notre nation sur tous les plans, mais le talent diplomatique de l’homme et sa vision.

Au moment d’engager les négociations avec le Millénium Challenge, nul ne savait que les Américains vont accepter de financer des choses dont l’intérêt n’est pas immédiat. ATT a demandé à l’équipe de ficeler le projet d’irrigation à Alatona avec la sécurisation des parcelles en titre foncier pour les paysans, la construction d’infrastructures éducatives, sportives et autres.

Nous avons fait une grande cérémonie à Alatona en présence du vice-président du Millenium Challenge et du secrétaire général de la présidence, Django Cissoko. Le dossier était convaincant mais c’est surtout la grande mobilisation des villageois qui a impressionné les Américains. ATT a joué la carte de la diplomatie pour convaincre. Il a mis à l’aise la délégation américaine avec toutes les règles protocolaires. Il m’a dit Kader, n’oubliez pas un seul détail. Tout le monde aime les honneurs, mobilisez les scolaires avec les drapeaux américain et malien, les photos des présidents américain et malien. Mobilisez toutes les troupes locales. Finalement, les Américains ont donné un écho favorable au projet. Ce fut après le lancement du Terminal de l’Aéroport et le rallongement de la piste. A la cérémonie à l’aéroport, en présence de ATT et du président du Millenium Challenge, alors que j’étais maître de cérémonie, un vent a soufflé et le drapeau américain a failli tomber, je me suis jeté pour le récupérer. Les gens ont applaudi et de retour au palais, ATT m’a appelé. Il m’a dit Kader prend cette enveloppe, c’est pour toi. Il m’a dit Kader, tu as sauvé le projet et le pays. Je te jure que si le drapeau était tombé, ils allaient tout gâcher. Tu sais les Américains ne blaguent jamais avec leur drapeau.

La deuxième prouesse, c’était en Chine. Nous sommes allés dans l’intention de faire préfinancer le 3e Pont, l’université, l’Hôpital du Mali et les maisons de la femme et de l’enfant. Les Chinois à leur tête le président Hu Jintao, un moment donné se sont retirés et ils sont revenus pour nous dire qu’ils font confiance à ATT et que depuis le président Modibo Kéita, l’amitié avec le Mali existe et se renforce et qu’ils vont nous livrer gratuitement ces infrastructures dans le cadre de la coopération.

La 3e était l’aide de l’Union européenne au Mali. Nous sommes allés à Lisbonne avec notre dossier à la rencontre Europe-Afrique. Auparavant le Belge Louis Michel, un proche du président ATT, était venu. Nous avons organisé un grand banquet avec motards de l’aéroport au palais, accueil, discours, décoration. Il a avoué au président que le coût est un peu élevé mais qu’il va essayer. Effectivement à Lisbonne, on a essayé et le compte a été bon.

La chose qui allait être spectaculaire qui avait pris forme, malheureusement n’ayant pas marché est le projet de tramways. Il a négocié à Strasbourg, il a eu des suites, nous avons même organisé une cérémonie à ce sujet à Koulouba. C’est ce qui explique l’aménagement du tronçon pont des martyrs-Dabanani et rond-point du Gabriel Touré. Malheureusement ce projet n’a pas été réalisé.

ATT lisait dans les visages, comprenait les gens et mettait ses interlocuteurs en confiance, à l’aise et les rassurait. Simple, audacieux, futuriste, dévoué, intelligent, le soldat de la démocratie et le grand bâtisseur s’en est allé. Cependant, il restera éternellement dans nos cœurs et dans nos esprits.

La dernière chose que je vais aborder et m’arrêter là, sinon je mettrai un “siècle” en train de parler d’ATT. Il a mis à l’aise ses collaborateurs. Il nous faisait rire et faisait tout pour créer la cohésion et l’unité autour de lui. ATT, en me voyant venir en tant que maître de cérémonie, autour de lui Seydou Cissouma, Modibo Diarra du Protocole et des journalistes avant le début de la cérémonie, disait Kader tu es vraiment bien habillé, donc tu as quitté le Sougoukoura, pour dire que tous mes habits viennent de la friperie. Et ça faisait rire et détendre. Enfin à la cérémonie de clôture du centenaire du palais, en tant que maître de cérémonie j’ai dit ceci : “M. le président, ceci met fin à la cérémonie et je souhaiterai que l’on se rencontre ici même pour commémorer le second centenaire”. Les gens ont applaudi et ATT pour faire rire a riposté en disant : “Kader, tu es fou. Cela trouverait que nous sommes tous morts”.

On ne cessera jamais de parler positivement d’ATT. ATT nous a honorés, il a honoré notre pays. ATT, dors éternellement en paix dans le paradis.

Kader Maïga, ancien conseiller en communication du président ATT,

Chevalier de l’Ordre national

Source: Aujourd’hui-Mali

 

Suivez-nous sur Facebook sur