Agression physique du Président de la Transition: le ras-le-bol du collectif pour la défense des militaires !

Suite à l’agression physique du Président de la Transition le 20 juillet dernier, lors de la prière de la fête de l’Aid El Kébir, à la grande mosquée de Bamako, le Collectif pour la Défense des militaires (CDM) composé du Front pour l’émergence et le renouveau, de l’Association Songhoy Ganda, de l’Association des veuves militaires ; de l’Association Yèrèwolo débout sur le rempart, de l’Association Nyéléni Taré-taré, a organisé, ce samedi 24 juillet 2021, à la Bourse du Travail, un meeting de soutien au Président Assimi GOITA.

 

L’objectif de cette manifestation, selon ses initiateurs, était de condamner avec la dernière rigueur cet acte criminel avant de manifester leur soutien au Chef de l’Etat.

A ce meeting, plusieurs personnalités ont pris part. Il s’agit entre autres : de Bassidiki Baba TOURE, représentant des familles fondatrices de Bamako ; du représentant de la grande mosquée de Bamako ; de Alfousseyni SAKINE, secrétaire général du CDM, de Konaté Djita CISSE, présidente de Nyéléni Taré-Taré ; de Kadidia SISSOKO, présidente des femmes du CDM ; etc.

Pour la circonstance, on y notait également la présence de Diadiè SOW, maire de la commune rurale de Boron (Banamba).
Après avoir entonné l’hymne nationale, les manifestants ont tout d’abord observé une minute de silence en hommage aux victimes militaires et civiles tombées au Mali avant de lire une déclaration commune par Alfousseyni SAKINE, secrétairegénéral du Collectif pour la défense des militaires.

Dans la déclaration, Alfousseyni SAKINE, au nom de son collectif, a dénoncé rigoureusement l’agression ‘’ ignoble’’ et ‘’lâche’’ dont avait été victime, le Président de la Transition, le colonel Assimi GOITA, lors de la grande prière de la fête de Tabaski à la grande mosquée de Bamako, le mardi 20 juillet 2021.
Il a indiqué que son Collectif est et reste toujours aux cotés des autorités de la Transition notamment le Président Assimi GOITA.
« Nous sommes prêts à défendre le Mali au prix de notre sang contre toute barbarie qui essaye de mettre à genou notre Pays », a martelé le secrétaire général du CDM.
Selon M. SAKINE, le Mali appelle tous ses fils à l’union sacrée pour soutenir les Institutions de la République en l’occurrence de la Présidence de la République, la toute première Institution au Mali.
Il a ajouté que le CDM n’accepterait pas que les actions des autorités de la Transition soient boycottées par des individus malintentionnés.
Alfousseyni SAKINE a assuré que le collectif pour la défense des militaires continuera à mener les actions pour que leur voix soit entendue par la Communauté internationale afin de laisser les militaires maliens défendre leur pays et leur Peuple.
Ainsi, il a conseillé que le Mali est au-dessus de toutes les considérations politiques ou partisanes avant d’appeler les Maliens à se donner la main pour dépasser la zone de turbulence.
Enfin, Alfousseyni SAKINE a annoncé que le CDM et ses alliés envisagent d’organiser de nouveau, une manifestation le 21 aout prochain, au Boulevard de l’Indépendance pour amplifier leur soutien au Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA, à la suite de son agression physique.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur