61 eme anniversaire de l’armée malienne : En pleine montée en puissance des FAMa

L’armée malienne a fêté, le 20 janvier 2022, le 61e anniversaire de sa création. Dans les différentes garnissons du pays, la journée a été immortalisée par des prises d’armes, revues des troupes et défilés militaires. C’est ainsi qu’à Kati la place d’armes du camp Soundiata Kéïta a abrité la cérémonie commémorative sous la présidence du Chef de l’Etat, président de la Transition le Colonel Assimi GOÏTA. Elle a commencé par le traditionnel dépôt de gerbe au pied du monument du soldat inconnu. S’en est suivie la revue des troupes et la remise d’un chèque par le président de la Transition au ministre de la Défense pour les familles de militaires tombés pour la patrie, en la mémoire desquels une minute de silence a été observée avant de leur décerner à chacun la médaille du Mérite national avec effigie abeille à titre posthume. Un défilé militaire sous le regard serein du Président de la Transition a mis fin à la cérémonie.

 

Placé sous le signe de la montée en puissance de l’outil de défense nationale, l’occasion était bonne pour Assimi Goita, dans son adresse à la nation, de faire le point des acquisitions de matériels dont les effets commencent à se sentir sur le théâtre des opérations, avec la neutralisation de nombreux djihadistes pendant le seul mois de janvier 2022 et la captivité de centaines faits prisonniers, selon plusieurs sources concordantes. Du reste, dans son adresse à la nation, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, après avoir rendu hommage à « l’engagement, la bravoure et la solidarité » aux soldats maliens engagés dans la guerre contre les groupes terroristes, n’a pas manqué de se réjouir des « lourdes pertes » infligées ces dernières semaines aux groupes terroristes. Et d’insister sur l’effort déployé par les autorités de Transition pour assurer un meilleur « plan de carrière» aux soldats et les doter de nouveaux moyens opérationnels avec l’« acquisition d’armements majeurs », aériens et terrestres.

En plus de l’acquisition de matériels de combat, les autorités de la Transition ont également entrepris une série de réformes visant l’amélioration des conditions de vie et de travail des forces armées, notamment la réforme du système de gestion des ressources humaines et du renforcement des capacités opérationnelles des FAMa ou encore la mise en place du Système intégré de gestion du personnel de la défense. Ces acquisitions d’armes de derrière génération, ajoutées aux reformes ayant permis de requinquer le moral des troupes, semblent être à l’origine des récents exploits.

Souvent taxée d’être une armée à la défensive, les FAMAs, comme pour manifester leur montée en puissance, traquent désormais les djihadistes jusque dans leurs derniers retranchements, depuis le déclenchement des opérations Maliko et Keletigui qui, selon certaines sources, ont permis de neutraliser N° 2 de Iyad et d’Amadou Kouffa.

 

Amidou Keita

Source : Le Challenger

Suivez-nous sur Facebook sur