Liberté syndicale à Bramali: la bravade du DG sortant

Malgré la lettre qui lui a été adressée par le Secrétaire général de l’UNTM Yacouba KATILE, le Directeur général sortant de BRAMALI, Benjamin BRONNE, continue à vouer une aversion totale aux responsables syndicaux qui traversent un sale temps pour raison de harcèlement. L’on apprend de sources dignes de foi que plusieurs d’entre eux ont été licenciés et d’autres sont sur la liste d’attente pour renvoi, dont le Secrétaire général du comité syndical de la structure Kaly SIDIBE. Que se passe-t-il au niveau de cette brasserie avec ce DG sur le départ ?

Courant cette semaine, apprend-on, BRAMALI doit avoir un nouveau Directeur général en la personne de l’Italien CASTAGNERO. Ce dernier vient à un moment où la société traverse l’une des périodes les plus difficiles de son existence sur le plan social. D’ailleurs beaucoup de travailleurs se demandent si le nouveau patron de la boîte pourra sortir l’entreprise du trou dans lequel il a été plongé par Benjamin BRONNE, le Directeur général sortant.
Car, depuis un certain temps une série de licenciements a été engagée contre les membres du bureau syndical rapporte un délégué du personnel. Ainsi le secrétaire général adjoint, le secrétaire à l’information et le jeune frère du secrétaire aux finances ont été remerciés du service. Trois autres syndicalistes ont reçu mardi dernier huit jours de mise à pied. Bien avant, 84 temporises ont été licenciés.
Quant au secrétaire général Kaly SIDIBE et le trésorier Bandiougou SOUMOUNOU, ils traversent des moments difficiles, nous fait-on savoir.
« La Direction a introduit par procuration à travers des employés de la société une plainte contre les deux syndicalistes qui ont passé un mois de prison. Ils ne sont pas encore tirés d’affaire, d’autant plus qu’une demande de licenciement a été introduite à l’inspection du travail » a affirmé notre source qui a ajouté que les parties étaient en début de semaine à Koulikoro devant l’inspecteur du travail.
En tout cas pour notre source l’UNTM ne veut pas lâcher ses camarades syndicalistes pour la simple raison qu’elle a envoyé une mission lors de la comparution de ses camarades à Koulikoro. Ce n’est pas tout, le Secrétaire général Yacouba KATILE a écrit a exprimé dans un courrier en date du 8 juin adressé au Directeur de BRAMALI Benjamin BRONNE ses vives préoccupations quant à l’entrave de la liberté syndicale dans sa société et dénoncé en même temps les « actes ignobles » du Directeur des ressources humaines de BRAMALI Mamadou H. Diallo connu pour ces licenciements à la pelle à BRAMALI, comme partout où il est passé, notamment à la Manutention africaine et dans une société minière de la place.
M. KATILE a, en effet, écrit : ‘’le Secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) vous adresse cette lettre pour déplorer encore une fois de plus toute l’opposition de certains responsables au respect de la liberté syndicale. Ils se singularisent par des manœuvres dont la moralité n’est nullement honorable pour le Mali.
En effet, à BRAMALI, le Directeur des ressources humaines déjà habitué de longue date à des intrigues contre les travailleurs vient de récidiver.
Que le bureau syndical ait initié un programme d’attribution des lots à usage d’habitation aux travailleuses et travailleurs ayant enregistré des insatisfactions dans la gestion du fait d’un propriétaire foncier, d’un géomètre ou notaire, est une chose qui a frappé de nombreuses entreprises’’.

PAR BERTIN DAKOUO

 

Source: Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur