Campagne de collecte de sang : Vers une réduction considérable de la pénurie du sang au CNTS

En prélude à la semaine de don de sang prévue du 02 au 07 août prochain par l’association SWCH-AFRICA, Sarata Diakité, présidente de ladite association a présidée une conférence de presse pour édifier l’opinion nationale sur l’importance du don de sang afin d’inciter plus à ce geste noble (don du sang). Cette rencontre a enregistré la présence d’Amadou B Diarra, Directeur du centre national de la transfusion sanguine (CNTS), Pr Ibrahim Tégueté, modérateur et tous les acteurs impliqués dans le processus. C’était ce vendredi 9 juillet 2021 à l’hôpital Gabriel Touré.

Si donner du sang est une vie sauvée, l’association SWCH-AFRICA en collaboration avec ses partenaires compte sauver des vies. Et cela à travers une campagne de collecte de sang prévue du 02 au 07 août prochain pour réduire considérablement la pénurie du précieux sésame (le sang)  au centre nationale de transfusion sanguine.

Sur ce, les activités programmées pour cette vaste semaine de don de sang se font à la FMOS/FAPH, IUG, à l’ECICA, au CICB, FDPRIV et au CS Réf de Sogoniko.

A travers cette rencontre avec la presse, SWCH-AFRICA souhaite sensibiliser la population sur la nécessité de devenir donneur volontaire afin de collecter au moins 100 poches de sang sur les différents sites prévus.

Sarata Diakité a rappelé l’importance des activités prévues à l’assistance tout en les édifiant sur les dangers liés au manque de sang dans le CNTS. Elle trouve inacceptable que les femmes et les enfants perdent la vie à cause de la pénurie de sang au Mali en 21ème siècle.

De fil en aiguille, Amadou B Diarra et Pr Ibrahim Tégueté ont décortiqué tous les aspects relatifs aux avantages de don de sang. A les en croire, le don de sang permet au donateur de connaitre son statut sérologique, hépatique et même cancérologique. « La question du sang tant vitale demeure toujours une problématique » a déploré Pr Tégueté avant d’inviter les populations à éviter tout trafic illicite du sang. Car selon lui, tout sang qui ne passe pas par le circuit normal est un danger pour le ou la malade. Et d’ajouter que rien ne peut remplacer le sang si ce n’est pas le sang.

A rappeler que SWCH-AFRICA est une association d’étudiants en médecine qui a été créée en mai 2019.

Bourama Camara

Source : Mali24

 

Suivez-nous sur Facebook sur