CHU DU POINT-G : Fousseini Coulibaly victime de son engagement syndical ?

Depuis le mardi 04 mai 2021, une décision de mutation du ministre de la Santé et du Développement Social fait couler beaucoup de salive au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) du Point-G. Il s’agit de celle de Fousseini Coulibaly, ingénieur Sanitaire Biologiste de son état, qui vient d’être mis à la disposition du Gouvernorat du District de Bamako, pour être admis dans une autre structure de santé. Si selon certains témoignages il s’agit d’une stratégie pour éloigner Fousseini Coulibaly qui est devenu très encombrant, d’autres estiment qu’il n’y a point d’irrégularités.

Convaincu que les responsables du CHU du Point-G en complicité avec le département de tutelle veulent se débarrasser de Fousseini, car devenu très encombrant. Ces compagnons de lutte ont organisé une Assemblée Générale de protestation en sa faveur. C’était le jeudi 6 mai 2021 dans la cour du CHU du Point-G, en face de l’administration. L’occasion a été mise à profit pour dénoncer ce que les partisans de Fousseini qualifient d’injustice. ‘ « Couvrir tes yeux avec les mains ne permet pas de ne pas voir la lumière du soleil ». A l’hôpital, notre Secrétaire Général est la lumière du soleil. On peut faire disparaître une personne mais pas une idéologie, à l’hôpital le nom de Fousseini COULIBALY ne désigne pas une personne mais une idéologie. Nous savons bien que la direction de l’hôpital du Point G a fait appel au ministère de la santé à travers la lettre confidentielle N°04/DHPG du 05 Mars 2021 pour éloigner Fousseini du CHU du Point-G. Cependant, nous n’allons pas accepter qu’une telle injustice soit commise, car, Fousseini a toujours lutté contre l’injustice’’ écrivait Kalifa Coulibaly dit Kalif du Soudan, un agent du CHU du Point-G sur sa page Facebook. Avant de mentionner que cette assemblée générale est juste un avertissement.

Juste un bout de temps après cette publication de Kalifa, Fodé Sinayoko, un autre agent de la même structure va agir en commentaire en ses termes : ‘J’attendais plutôt la mobilisation des juristes. Ne comptez pas sur cette mobilisation pour annuler une décision ministérielle’’, a-t-il écrit.

‘’De 1906 à nos jours, c’est la première fois que la direction décide de faire muter un syndicaliste en complicité avec le ministre de la santé à cause de son engagement syndicale. Mon Secrétaire Général fait peur au ministre de la santé, la direction de l’hôpital ainsi que le syndicat national de la santé. Il a mis les intérêts des travailleurs au-dessus de ses propres intérêts personnels. Il a défendu les travailleurs du CHU du Point-G au péril de sa carrière. Il mérite l’éloge de Thomas Sankara, la persévérance de Martin Luther King, la patience de Nelson Mandela, le courage de Che Guevara et la conviction de Dr Oumar MARIKO. Inch-Allah nous allons faire disparaître cette décision illégale. Car, face à la persévérance l’échec n’a pas sa place’’, rétorque Kalifa, toujours sur sa page Facebook.

Pour un autre agent mécontent, c’est comme si l’hôpital du Point G n’est plus un service public, mais une clinique privée appartenant à deux actionnaires majoritaires dont Mme le ministre de la santé et le Directeur Général de l’hôpital du Point-G. ‘’Ils décident qui doit y travailler et qui ne doit pas y travailler. Un Ingénieur Sanitaire Biologiste, formé par l’hôpital pour ses compétences au laboratoire ne doit pas être affecté au gouvernorat de Bamako sans son consentement, mais hélas la complicité du DG de l’hôpital et Mme le ministre de la santé l’ont fait dans l’arbitraire total’’, a-t-il écrit en commentaire.

Une fois de plus, Fodé Sinayoko s’opposera à ses intervenants. Selon lui, il n’y a rien de mauvais à ce que Fousseini soit muté du CHU du Point-G. ‘’Quand Dr Magloire Doumbia, un médecin généraliste en service à l’urgence du CHU du Point-G a été mis à la disposition du gouverneur du District de Bamako, vous étiez où ? N’est-ce pas normal qu’un fonctionnaire soit affecté dans un autre service dans le même pays ? Qui a peur de dire la vérité ? Personne n’est au-dessus de la loi. L’hôpital n’appartient pas au Ministre encore moins au DG certes, mais ils sont de nos jours les responsables en charge de sa gestion’’, a-t-il écrit une fois de plus en commentaire à la publication de Kalif le Soudanais.

Selon des informations reçues, le DG Diall est devenu intouchable depuis la nomination d’un de ses proches en tant que membre du Cabinet du Vice-Président Hassimi Goita.  En tout cas, la majorité des travailleurs du CHU du Point-G ne sont pas d’accord avec la décision prise. Tout pour dire que les jours à venir risqueraient de ne pas être si tendre au CHU du Point-G.

Nous y veillerons.

La Rédaction

Suivez-nous sur Facebook sur