Union pour la République et la Démocratie (URD) : L’appel du pied du Président Gouagnon Coulibaly pour l’unité !

Samedi en milieu de matinée, s’est tenue à la Maison de la Presse, la conférence de presse du parti Union pour la République et la Démocratie (URD). Cette conférence qui est la première depuis l’élection de Gouagnon Coulibaly à la tête d’une tendance de cette formation politique, a été l’occasion pour ce dernier d’appeler à l’union autour du parti, qui a été fragilisé à cause des conflits internes.

Depuis la mort de l’ancien président du parti, Soumaila Cissé et l’adhésion en son sein de deux figures de proue de l’ancien régime, en l’occurrence Dr Boubou Cissé et Mamadou Igor Diarra, l’URD est en proie à une situation de division  en plusieurs clans et tout y résidait sauf l’union. C’est dans ce contexte délétère qu’un congrès fut tenu en janvier 2022, sans la participation de tous et soldé par l’élection de Gouagnon Coulibaly, à la tête d’un bureau national du Parti. Les choses se sont encore empirées puisque, l’autre camp dirigé par le Vice-président, Pr Salikou Sanogo, a rejeté la légitimité de ce congrès et a amené l’affaire devant la justice. Après plusieurs rounds judiciaires, le dernier arrêt sur la situation émane de la Cour d’appel qui a tranché en faveur de Gouagnon Coulibaly, l’autorisant à présider le Bureau Exécutif National(BEN). Cette affaire qui suit toujours son cours devant la justice, car l’autre camp a déposé une requête devant la Cour Suprême  contre la décision de la Cour d’appel. Tout cela n’a fait que susciter une situation de bicéphalisme au sein du parti du poignet de main.

C’est pour donc dans le but de recoller les morceaux que la tendance qui a actuellement les faveurs de la justice a organisé cette conférence, l’occasion pour son président de tendre la main aux contestataires.

Dans son discours, le Président Gouagnon  Coulibaly, a exprimé sa disponibilité et sa volonté de rassembler les militantes et les militants de son parti. Et se dit prêt à s’investir auprès de tous ses camarades contestataires absents à cette conférence de presse afin de les convaincre qu’il n’y a pas d’autre alternative  que l’unité et  la cohésion au sein du parti. A l’en croire, le dialogue n’a jamais cessé entre les deux camps. « Malgré l’imbroglio judiciaire, je peux dire que nous entretenons de bonnes relations avec l’autre camp. On se parle et il n’y a pas de bagarre entre nous », a-t-il révélé. D’ailleurs que malgré cette tempête, il n’ y a eu aucun départ et chacun reste membre du parti. Avant de donner l’information sur la mise en place d’une commission qui travaille pour que la paix revienne dans le parti.

Sur la position du parti par rapport à la conduite de la Transition, le Président Coulibaly a rappelé que l’URD en sa qualité de membre du FSD (principal mouvement politique du M5RFP, membre du gouvernement de la Transition), soutient le processus de la Transition en cours et ce depuis le 18 aout 2022. « Il répond au souci du parti d’apporter son appui sincère à la réussite de la transition qui sera infailliblement la réussite du Mali », a-t-il souligné.

Adama Tounkara

Source: Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook sur