RPM : Bocari Tréta, le martyr !

S’il y a quelqu’un qui a souffert pour la création et le progrès du Rassemblement pour le Mali (RPM), c’est incontestablement Dr Bocari Tréta. Que lui reste-t-il dans cette formation politique qui vient de perdre le pouvoir avec l’intervention de l’armée ce 18 août 2020 ? L’homme donne à constater qu’il n’a pas baissé les bras.

 

Pour que le Rassemblement pour le Mali (RPM) soit, il est indéniable que Bocari Tréta a mis les bouchées doubles. Non seulement il a fondé le parti mais aussi il s’est battu pour qu’il se fraie une place au soleil de la politique malienne. Malgré qu’il ait souffert le martyre, l’homme reste constant avec le parti et respectueux de ses idéaux.

D’ailleurs sa sortie médiatique à propos du départ de certains de ses camarades de Gao prouve à suffisance son attachement au RPM, sous les couleurs duquel l’ancien président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita a accédé à Koulouba en 2013 et 2018 pour son second mandat.

Tellement que Bocari Tréta tient à son parti et à IBK, il ne rate aucune occasion pour mentionner son nom et exposer ses idées pour le Mali. Partant donc de son combat sans fin pour le RPM, il demeure jusqu’à présent le scorpion qui donne jusqu’à sa vie pour que ses petits vivent.

Ce scorpion du RPM, même avec la position actuelle du parti, ne montre aucun signe de découragement. Il crève les yeux que le landernau politique se trouve dans une atmosphère de pré-campagne en vue des élections générales de 2022. De ce fait, le président Tréta est toujours présent des radars à l’occasion des conférences régionales du parti. Pour preuve, la toute dernière tenue à Gao lui a permis d’inviter ses camarades au travail pour une grande mobilisation des électeurs.

Il faut noter également que la carrière politique de Bocari Tréta n’aura pas été reluisante malgré les sacrifices qu’il a consentis. Avec l’avènement du RPM au pouvoir, Bocari Tréta a occupé le portefeuille de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Pour le débarquer, il a fallu ourdir cette histoire triste des engrais frelatés qui seraient distribués au monde agricole. Un simple réaménagement ministériel a suffi pour le mettre sur le quai du gouvernement. Sa promenade avec sa candidature pour les législatives de 2020 vient fermer la liste des déboires du président du RPM.

Mais ‘’Le Pen malien’’ n’est pas un partisan du découragement et du nomadisme politiques. C’est dire que Tréta fait partie des grands hommes qui souffrent dans le silence pour atteindre l’objectif. L’enfant de Macina reste plus que jamais nanti de courage et de conviction pour l’avenir du RPM.

Il souffle aujourd’hui dans la même trompette que ses camarades en envisageant avec eux la reconquête du pouvoir. La fidélité et la sincérité font aujourd’hui que Bocari Tréta fédère autour de lui des militants plus que jamais engagés pour la colline du pouvoir. La distinction qu’il a reçue à Kayes lors de la conférence régionale corrobore le travail abattu par  Dr Tréta.

Jusqu’au moment où Marine Le Pen a pris les rênes du Front national (FN), Jean- Marie Le Pen ne s’est jamais découragé en France. De même le Président du RPM, Bocari Tréta, qui n’a toujours pas été récompensé à la hauteur de son engagement serait dans la dynamique de transmettre son parti pur à la nouvelle génération comme il l’a porté sur les fonts baptismaux. Tréta Bocari, véritable martyr qui est prêt à tout pour le rayonnement du Rassemblement pour le Mali.

Bazoumana KANE

Source : Le Témoin

Suivez-nous sur Facebook sur