Justice pour les victimes des manifs du M5 : Choguel entre marteau et enclume

A sa première prise de parole, lors de son premier conseil de cabinet, le Premier Ministre a rassuré les Maliens que toute la lumière sera faite sur les tueries des 10,11 et 12 juillet, lors des manifs du M5 RFP. Si cette annonce a été favorablement accueillie par une majorité des internautes qui attendent de pieds fermes les auteurs de ces tueries devant le juge. Mais certains estiment, par contre, que le PM a balayé devant sa case en situant les responsabilités dans ses rangs. Car, disent-ils, ceux sont les responsables du M5 qui ont ordonné à la foule de faire le siégé des institutions et doivent aussi répondre de leur responsabilité. C’est le sujet de cotre Facebookan du jour.

 

Abdoulaye Koné : de véritables poursuites judiciaires consécutives aux tueries et exactions contre les victimes des journées de juillet 2020, seront engagées, promet Choguel K Maiga.

Mamadou Fofana : l’application de ce beau discours va certainement avancer ce pays. Mais personnellement, j’attends les applications si non trop de beau discours.

Binta Bocoum : d’accord mais que le PM soit juste et équitable sans exception, même ceux qui ont saccagé les bâtiments administratifs à commencer par le PM.

Sekouba Siaka : Binta Bocoum, les gilets jaunes ont fait pires en France sur les biens de l’État, mais personne n’a été tué. Vous comparez des biens vraiment à des vies humaines ? On doit se poser des questions vraiment.

Mamadou Bakaye Dembélé : les poursuites, c’est bien, n’oublions pas les fondamentaux de la procédure et ne transformons pas la transition à une période de chasse à l’homme.

Lenfant DE Bokywéré : notre priorité est la libération du pays et la cherté de la vie.

Adama Dembele : Lenfant DE Bokywéré, merci l’autorité morale des jeunes conscients, malheureusement le patriotisme est vachement oublié. S’il parle de la libération de notre pays, il va perdre sa part de gâteau. Sinon comment peut on parle des élections transparentes dans l’insécurité, c’est de la moquerie.

Bakary Kanta : qu’il n’oublie pas justice pour les particuliers et pour l’Etat malien dont les édifices ont été vandalisés. Ceux qui ont donné l’ordre d’aller les occuper doivent également répondre de leurs actes.

Kecouta Denbele : bravo fiston Koné, tu as toujours donné des vraies informations aux maliens. Les assassins des jeunes maliens du M5 doivent être arrêtés et présentés à la justice malienne. On n’a pas besoin de assassins de la jeunesse malienne. Je suis pour qu’on les arrête maintenant, ce sont des criminels.

Ousmane Guindo : oui également, il faut impérativement des poursuites judiciaires contre les avaleurs de derniers publics.

Hamadou Ardo Dicko : on attend de voir. Il ne faut pas trop se fier aux déclarations politiques au Mali, nous voudrions bien voir l’action.

Gaston Douyon : n’oubliez pas non plus ceux qui ont donné l’ordre d’aller saccager l’Assemblée Nationale, l’ORTM ainsi que certains édifices publics. Choguel n’est pas un rassembleur, je jure.

Modi Ouane : surtout pas de justice sélective!! Évidemment ceux qui ont tué doivent répondre de leurs actes. Mais qu’en est-il pour ceux qui ont ordonné publiquement d’aller piller l’Assemblée nationale et l’ORTM ? C’est compliqué tout ça. Quand on veut réellement la justice, tout ceux-ci doivent être poursuivis.

Youssouf Traore : on ne veut pas de blocage. Que toute la lumière soit faite pas seulement sur les tueries, mais aussi sur les autres aspects. Bonne chance. La confiance coûte excessivement chère.

Al Aliou Maïga : qu’ils n’oublient pas aussi d’arrêter et enfermer les auteurs et commanditaires de saccages d’édifices publics et destructions de biens.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur