Infrastructures scolaires à Misseni : Yeah Samaké offre une école au village de Zékoun

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa « politique action concrète » qui consiste à faire la politique autrement au Mali, Niankoro Yeah Samaké, président d’honneur du Parti pour l’action civique et patriotique (PACP), non moins directeur exécutif de la fondation Empower Mali, a procédé, jeudi 13 mai 2022, à l’inauguration de sa 42ème école à Zékoun, dans la commune rurale de Misseni, cercle de Kadiolo. Cette cérémonie a enregistré la présence du représentant du ministre de l’Education, Gérard Dackouo, du sous-préfet de Misseni, Bourama Samaké, et plusieurs autorités (administratives, scolaires, traditionnelles, religieuses…) et leaders d’opinion de la localité.

 

Le joyau architectural est réalisé à hauteur de 37 millions de FCFA grâce à la fondation Empower Mali et une contribution de 6 millions de FCFA des habitants du village bénéficiaire. L’infrastructure est composée de trois (3) salles de classe équipées, six (6) latrines, une cité de trois (3) logements pour les enseignants en deux chambres salon et une direction équipée avec secrétariat et magasin. Ce joyau architectural constitue le troisième du genre réalisé par Niankoro Yeah Samaké à travers sa fondation dans la commune de Misseni, dont un à Dofon, un autre à Siémè et celui-ci à Zékoun.

« Nous voulons développer ce pays ». D’où le slogan « Diriger c’est servir », déclare Niankoro Yeah Samaké qui soutient que la réalisation de ce projet architectural permet de rapprocher l’école des enfants de Zékoun. Il s’agit aussi d’améliorer les conditions de vie des enseignants qui sont généralement dans beaucoup de localités au Mali, confrontés à des problèmes de logement. L’ouverture de cette école est aussi une manière de soutenir les efforts des plus hautes autorités dans le cadre de l’éducation, ajoute-t-il. Une occasion pour lui de louer les efforts de madame le ministre de l’Education nationale, Sidibé Dédeou Ousmane . L’objectif affiché, selon le président de la fondation Empower Mali, est de réaliser l’initiative « un village une école » qui était portée par l’ancien président de la République du Mali Alpha Oumar Konaré. « Cette réalisation témoigne que le village de Zékoun n’est pas abandonné par l’État du Mali. Parce que nous soutenons les efforts du gouvernement », martèle-t-il.

Précurseur du concept « Politique d’action concrète », Yeah a saisi cette occasion pour inviter tous les Maliens à s’unir derrière les autorités de Transition au moment où le pays traverse des moments difficiles de son histoire, notamment les crises diplomatique et sécuritaire. Ces autorités ont rendu fiers les Maliens, ajoute-t-il. Pour rappel, le directeur exécutif de Empower Mali et président du parti PACP, à travers cette fondation, a fait beaucoup de réalisations en dehors de l’éducation à travers le Mali, notamment les dons de tracteurs à des villages, la réalisation des forages, l’octroi des bourses d’études, les dons de vivres à certains habitants des régions du centre du Mali frappées par la crise sécuritaire.

Notables, leaders d’opinion et autorités administratives et scolaires de la localité ont tous adressé des vifs remerciements au donateur grâce à qui ce village a reçu sa première infrastructure scolaire. Selon les uns et les autres, la première voie de développement d’un pays reste l’éducation. Ils ont par la suite invité les habitants de la localité à la scolarisation. « C’est avec Niankoro Yeah Samaké que Zékoun a vu la lumière ». Pour eux, la réalisation de ce projet a écarté tout le doute de la mise en œuvre de la politique du parti PACP qui consiste à faire la politique autrement. L’homme est un Messie pour les habitants de cette commune grâce à ses réalisations.

Le village de Zékoun est situé dans la commune rurale de Misseni, à une quarantaine de kilomètres de la ville de Kadiolo, non loin du territoire de la République de Côte d’Ivoire. Peuplé d’environ 1 400 habitants dont environ 845 femmes, sa population est composée d’ethnies Sénoufo, Bambara, et Peulh. L’activité principale des habitants est l’agropastoral, à laquelle s’ajoutent le commerce et l’orpaillage.

ADAMA TRAORÉ

Source : La Preuve

Suivez-nous sur Facebook sur