Gouagnon Coulibaly, président de l’Union pour la République et de la Démocratie face à la presse : « Je suis le seul président légitime de l’URD »

Le président de l’Union pour la République et la Démocratie Gouagnon Coulibaly a animé une conférence de presse ce samedi 3 décembre 2022 à la Maison de presse de Bamako. L’objectif de ladite conférence selon le président est d’appeler les membres du parti à l’unité, au rassemblement et à la cohésion.

Après quelques mois d’absence suite à un imbroglio judiciaire, l’URD reprend la parole en public. Ce retour sur l’arène politique a eu lieu ce samedi 3 décembre 2022 à la Maison de presse de Bamako. C’était à la faveur d’une conférence de presse que son président Gouagnon Coulibaly accompagné de plusieurs membres du parti a pris la parole face aux hommes de média.

Au cours de cette sortie médiatique, diverses questions étaient à l’ordre du jour. De la bataille judiciaire qui opposent les membres du parti suite à l’organisation d’élection du président du parti le 16 janvier passé en passant par la crise sécuritaire, la cherté de la vie etc.

« L‘URD est de retour après tant de mois d’absence car sa voix forte et pesante a sans doute manqué », a déclaré le président Gouagnon Coulibaly à l’entame de ses propos.

Cette absence, explique M. Coulibaly est lié à d’épreuves douloureuses. Car, « l’URD s’est retrouvée entraînée dans un marathon judiciaire du fait de certains de ses cadres qui refusaient la tenue statutaire du 1er congrès extraordinaire dont le seul point à l’ordre du jour était de pourvoir au poste de Président du Parti, laissé vacant après le décès de feu Soumaila CISSÉ ».

Gouagnon Coulibaly de poursuivre qu’ils introduisirent, le 14 janvier 2022, un recours juridictionnel pour empêcher la tenue dudit congrès. Le président regrette qu’ils continuent encore de contester les conclusions du congrès dont son élection à l’unanimité des 1110 délégués présents au congrès sur 1400 attendus venant de plus 95% des sections du parti.

Malgré cet imbroglio judiciaire, le président a annoncé que l’unité du parti est restée intacte avec zéro départ. Toute chose qui lui rend fier.

Le président affirme que l’URD refuse d’être enfermée dans le vrai faux débat de positionnement et de candidature qui semble être le prétexte trouvé par certains pour déstabiliser le parti sur l’autel des intérêts qui lui sont totalement étrangers.

Conformément aux résolutions du congrès extraordinaire du 16 janvier 2022 ; aux conclusions des réunions statutaires du Secrétariat Exécutif (SE) et du Bureau exécutif national (BEN) du parti, tenues respectivement le 15 et le 19 novembre 2022 au siège national du parti, le président Gouagnon affirme qu’il est le seul président légitime de l’URD.

A ce titre, il affirme son engagement et invite ses camarades à l’union sacrée autour du parti. « Je suis prêt à m’investir auprès de tous nos camarades contestataires, absents de cette salle pour les convaincre qu’il n’y a pas d’alternative à l’unité et à la cohésion du parti ».

Oumar SANOGO

Source: Démocrate

Suivez-nous sur Facebook sur