Gestion de la flambée des prix : Assimi s’en mêle !

Dimanche 07 août 2022, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a convoqué une session extraordinaire du Conseil des ministres. Le but était de prendre des mesures urgentes et concrètes pour soulager la population de la montée vertigineuse des prix de divers articles.

Quelques jours plutôt, le mardi 02 août 2022, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed, avait présidé une réunion conjointe des membres des différents cadres de concertation et ceux du Conseil national des prix pour situer la cause de cette flambée vertigineuse des prix de certains produits.

Selon la direction générale du Commerce et de la Concurrence (DGCC), la cherté de la vie est mondiale. Elle a cité d’abord la crise en Ukraine puis la Covid-19 qui ont entraîné une hausse généralisée des prix sur le marché international. Lors de son intervention, Modibo Keita, porte-parole des Commerçants grossistes, a promis de ne ménager aucun effort pour le retour à la norme.

C’est dans cette optique que le président de la Transition a convoqué une session extraordinaire du Conseil des ministres le dimanche 07 août 2022. Au terme des échanges, l’État a décidé de réduire de 50% la base taxable à l’importation de 300 mille tonnes de riz, 60 mille tonnes de sucre et 30 mille tonnes d’huile alimentaire. Quant au gaz butane, la mise en œuvre de la subvention se poursuit. Le ministère de l’Économie et des Finances a payé aux opérateurs gaziers une bonne partie des arriérés estimée à 7 milliards de FCFA.

Toujours dans la dynamique de lutte contre le commerce illicite et la hausse injustifiée des prix à la consommation, les agents de la DGCC appuyés par des forces de l’ordre de la police nationale sont à pied d’œuvre pour contrôler les prix sur le marché et mettent en garde les commerçants contre les comportements spéculatifs et le désordre économique. La DGCC exhorte la population de refuser de payer plus cher et de dénoncer les contrevenants.

 Moussa Camara

Source : Ziré

Suivez-nous sur Facebook sur