Diplomatie malienne : Abdoulaye Diop au four et au moulin

En vue de rehausser la diplomatie malienne et lui donner son lustre d’antan, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Abdoulaye Diop, ne ménage ni son temps ni son énergie. Preuve ? Il a mis à profit la dernière session de l’Assemblée Générale des Nations Unies pour échanger avec une vingtaine de personnalités étrangères dont des Chefs d’Etat, des Ministres. Au cœur de ces multiples rencontres : le Mali !  

 

En effet, en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU) en cours, à New York. Abdoulaye Diop, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, a multiplié les rencontres très stratégiques sur le plan diplomatique.

Aussi, il a rencontré son homologue russe, Sergey Lavrov. A l’issue de cet entretien, les deux Ministres ont réitéré leur volonté de renforcer le partenariat entre leurs pays, notamment dans les domaines de la défense et de la sécurité et du développement économique et social.

Outre Sergey Lavrov, Abdoulaye Diop a aussi rencontré, entre autres, ses homologues de la France, de l’Italie, de l’Union Européenne, du Rwanda, du Ghana, de la Turquie, de la Lybie et des Emirats Arabes Unies… A tous ces interlocuteurs, le Ministre Diop a demandé de faire preuve de plus d’indulgence à l’égard de notre : « Le Mali demande la compréhension de la Communauté internationale et une lecture plus réaliste et pragmatique de la situation ».

Ces efforts du Ministre Diop pour rassurer les partenaires du Mali par rapport à la détermination des Autorités politiques de conduire au bon port la transition en cours n’ont pas tardé à porter ses fruits avec l’allègement voire la levée progressive des sanctions diplomatiques et financières qui pesaient sur notre pays. Car, dès son retour à la tête du Département de tutelle, le Ministre est passé à l’offensive pour préserver et défendre les intérêts du Mali. Pour cela, il s’efforce de restaurer la confiance auprès des partenaires techniques et financiers et des Institutions internationales. C’est dans cette perspective qu’il a entrepris de multiplier les rencontres entre les Autorités de la transition et les différents Représentants du corps diplomatique étranger accrédité à Bamako.

Pour le retour du Mali sur la scène internationale, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale joue un rôle essentiel qui lui mène sur tous les fronts.

Ainsi, le Ministre Diop a déjà invité ses Ambassadeurs et Consuls à plus preuves d’aptitude et de finesse dans leur mission auprès de la communauté internationale et des partenaires du Mali, d’énergie et d’adaptation pour le retour du Mali au concert des Nations.  Cela, avec des propositions de solutions concrètes ou mesures alternatives afin de rendre la Diplomatie malienne beaucoup plus offensive. Ce qui a permis aux Chefs des missions diplomatiques et consulaires maliens à l’étranger d’adhérer tous à la politique extérieure du nouveau Gouvernement.

Homme de dossiers et fin connaisseur des rouages de la diplomatie et par son professionnalisme et sa faculté à trouver des compromis, Abdoulaye Diop a permis le retour de notre pays au premier plan de la scène internationale.

Mémé Sanogo

Source : L’Aube

Suivez-nous sur Facebook sur