Dénouement de la crise en commune IV : La médiation de Hamady Sangaré dit Zé a pesé dans la balance

Le président du parti Jeunesse et Alternance (PJA), a refusé de faire le médecin après la mort face à une foule de jeunes très en colère, après l’assassinat présumé d’un jeune de sa Commune par un policier dans la nuit du 21 au 22 juillet 2021. L’ancien finaliste à la députation précédente en Commune IV a su convaincre avec empathie en se mettant au diapason de ses interlocuteurs.

 

Il s’est immédiatement rendu sur les lieux, en se présentant au milieu d’une horde de jeunes aveuglés par une colère intense. Son atout selon une source, est qu’il bénéficie de la confiance et du respect des jeunes de la Commune IV.  Cette affirmation s’est illustrée par son appel au calme entendu et suivi par ces jeunes.

A sa demande, les jeunes ont désinstallé les barricades sur les rues et il s’est lui-même invité à la tâche. « Par son calme, son empathie et son sens de la pédagogie, Hamady Sangaré dit Zé est aujourd’hui, une figure centrale pour le développement de la Commune IV », explique un habitant du coin. En attendant, tous les regards sont à présent tournés vers le procureur Touré du Tribunal de la Commune IV.

Ibrahima Ndiaye

Source : Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur