Affaires étrangères et coopération internationale : Le ministre Diop étrenne son come-back avec un préavis de grève de 96 h

Le nouveau ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop a été accueilli par les travailleurs du département. En effet, à peine installé, il a vu sur sa table un préavis de grève de 96 h du Syndicat libre des travailleurs des Affaires étrangères (Syltae), du lundi 22 au jeudi 25 juin 2021. Et cela, selon des indiscrétions, suite à l’échec du dialogue avec le chef du département.

Le nouveau ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop  n’aura pas de répit. Le Syndicat libre des travailleurs des Affaires étrangères (Syltae) vient de l’accueillir avec un préavis de grève de 96 h allant du lundi 22 au jeudi 25 juin 2021.

Dans sa correspondance d’information n°000 000-26/Syltae-BC-2021 du 28 mai 2021 adressée au secrétaire général du ministère du Travail et de la Fonction publique avec ampliation au secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le secrétaire général du Syltae, Djibril Dansoko (conseiller des affaires étrangères), motive cette grève par le “manque de volonté de l’Etat malien à réserver un traitement digne et équitable aux travailleurs alors que le bureau central du Syltae a toujours inscrit son action dans le cadre du dialogue et de la concertation”.

D’après le syndicat, cette stratégie de dialogue et de la concertation ne porte malheureusement pas fruit dans la mesure où six mois après la conclusion du dernier procès-verbal de conciliation, aucun texte n’a été adopté en guise de bonne foi de la partie gouvernementale. Bien au contraire, l’évolution des dossiers laisse croire à un mépris pour les revendications des travailleurs des Affaires étrangères en arguant comme prétexte la situation sociopolitique du pays.

“Le bureau central du Syltae, fidèle à ses idéaux, ne ménagera aucun effort, notamment la poursuite de ce mouvement de grève jusqu’à la relecture de ses textes conformément au procès-verbal de conciliation du 10 décembre 2021, à savoir, entre autres, la loi n°05-39/AN-RM du 22 juillet 2005 relative aux indices spéciaux accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et postes consulaires ; le décret n° 96-044/P-RM du 8 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali ; le décret n°05-464/P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice de traitement des personnels occupant certains emplois dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali ainsi que leurs primes et indemnités ; la mise en œuvre du mouvement diplomatique. Au rendez-vous de l’histoire, le Syltae s’assumera et demeure ‘debout sur les remparts’ jusqu’à la victoire final”, a fait savoir le secrétaire général du Syltae.

En fin connaisseur du département, ayant occupé les mêmes fonctions sous IBK de 2014-2017, Abdoulaye Diop devrait pouvoir trouver une solution à cette crise qui n’a que trop duré.                                                                                             

 Siaka Doumbia

 

Source: Aujourd’hui Mali
Suivez-nous sur Facebook sur