Chronogramme des réformes politiques et institutionnelles : Diarrassouba appelle Dioïla à soutenir sans réserve la transition

A pas de charge, Mamadou Diarrassouba était dans son fief électoral, Dioïla, le week-end dernier, pour expliquer  à la population de Dioïla le bienfondé des réformes politiques et  institutionnelles.  A cette occasion,   il a invité la population de la région à accompagner  les autorités de la transition, notamment dans ses efforts de sécurisation du pays.

Toujours auprès de la population du Banico, Mamadou Diarrassouba, membre du CNT, ne rate aucune occasion pour mieux informer la population sur l’actualité nationale. En cette période d’élaboration du chronogramme des réformes politiques et institutionnelles, il a une fois de plus respecté la tradition.

Après la rencontre dans les communes, il a rassemblé la population des 23 communes du cercle de Dioïla pour donner les détails des motivations et contours des réformes en cours.  Dans son intervention,  Diarrassouba expliquera l’impérieuse nécessité de la mise en place des mécanismes visant à rendre nos institutions plus fortes et plus crédibles. Car, argumentera-t-il,  notre pays est confronté à des problèmes politiques et institutionnels depuis son indépendance.

Pour lui,  la présente transition doit être mise à profit  pour régler définitivement ces questions.  Après l’adoption d’une loi électorale qui a été promulguée la semaine dernière, précisera-t-il, les autorités de la transition se donnent les moyens et le temps nécessaires pour  élaborer un chronogramme des réformes politiques et institutionnelles.

Pour la même circonstance, Mamadou Diarrassouba a remercié le président de la Transition, Assimi Goïta pour la réalisation de nombreux forages dans la région de Dioïla. Sur ces notes, il a invité toute la population du Banico à soutenir sans réserve les autorités de la transition.

Au regard de la clarté de l’exposé de M. Diarrassouba, les représentants des différentes sensibilités du Banico ont exprimé leur satisfécit du bilan à mi-parcours de la transition. Ils ont  salué l’adoption par le Conseil National de Transition de la nouvelle loi électorale ce vendredi 17 juin 2022, qui trace véritablement la voie vers le retour à l’ordre constitutionnel et  reflète les aspirations profondes des forces vives de la nation.

Aussi, l’assistance a-t-elle fortement salué la montée en puissance des Forces armées maliennes (FAMa), avant de solliciter les autorités à maintenir ce cap afin d’anéantir la nébuleuse terroriste.

Dans cette dynamique optimiste, la population du Banico a exprimé son impatience pour l’adoption de la loi sur la réorganisation territoriale qui concerne Dioïla.  Elle a également sollicité les autorités à diligenter le bitumage de la route Dioïla-Koualé, en préparation par le ministère et des Transports et des infrastructures.

Oumar KONATE

Source: La Preuve

Suivez-nous sur Facebook sur