Bonne gouvernance: le CNT engage le débat d’orientation sur le budget 2021

Des membres du Conseil national de Transition, des partenaires au développement ainsi que des responsables des Finances de notre pays ont tenu, le mercredi dernier, un débat d’orientation budgétaire (DOB) 2021, sous la houlette du président du CNT, Malick DIAW.

 

Au cours de cette rencontre, les acteurs ont fait un examen du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle 2021 pour voir l’évolution des finances publiques et de partager avec le gouvernement les objectifs, les orientations et les contraintes de la politique budgétaire à moyen terme afin d’enrichir le débat et faire des propositions conformément aux aspirations du peuple malien.
Cette occasion a été saisie par le ministre de l’Economie et des finances pour apporter aux honorables membres du CNT, d’une part, quelques éclaircissements sur certaines programmations budgétaires, notamment sur les actions contenues dans le programme d’Actions du Gouvernement adopté par le CNT, le 22 février 2021, conformément à la feuille de route issue de la charte de la transition.
D’autre part, il s’agissait de se conformer aux engagements pris dans le cadre du programme avec le FMI, visant à préserver le cadre macroéconomique, à créer les conditions d’une croissance inclusive, vigoureuse et durable de manière à réduire la pauvreté, à stimuler la création de l’emploi en lien avec les objectifs du CREED 2019-2023 qui est le référentiel de l’ensemble des politiques publiques au Mali.
Le débat d’orientation budgétaire (DOB) est prévu dans le cadre du budget programme. Il permet des discussions entre le législatif et l’exécutif autour du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle 2021 élaboré par le MEF et les partenaires pour une amélioration des ressources intérieures et extérieures, le renforcement et la maitrise des dépenses de fonctionnement afin d’augmenter l’espace budgétaire en faveur des investissements structurants.
Ce document permet aux parlementaires une première estimation de l’évolution de la situation budgétaire en amont de la discussion sur la loi de finances d’une année. Le DOB s’inscrit dans le cadre harmonisé des finances publiques initié par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).
Il aide aussi le CNT à renforcer ses pouvoirs de contrôle et à avoir plus d’informations sur l’évolution des finances publiques à moyen terme, le document étant une avancée exceptionnelle dans la gouvernance financière, même s’il ne donne pas lieu de vote.
En plus, le DOB est un moyen qui permet- aux députés de renforcer leurs informations en amont du vote du projet de loi de finances et de donner leurs avis sur la situation macroéconomique, les options de politiques économiques, les hypothèses et leurs interprétations économiques.
En dépit de la crise sécuritaire et sanitaire, compte tenu de la suspension temporaire des critères de convergence dans la zone UEMOA à cause de la COVID 19, le Mali respecte les 2/5 des critères (le taux d’inflation et l’encours de la dette publique rapporté au PIB). Quant au critère clé qui est le solde global dons inclus (%PIB), il n’atteindra la norme communautaire qu’en 2024.
Grand merci à toutes les commissions pour la qualité du débat.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur