L’humilité de Choguel Kokalla Maiga

Avec humilité, le Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA s’est adressé aux Maliens pour solliciter leurs conseils et leur accompagnement pour la réussite de sa mission. « Chers amis, compagnons de lutte, sympathisants et citoyens maliens de tout bord et de toutes sensibilités, attachés à la réussite de la Transition. Je demande à tous et à chacun de suivre régulièrement à son niveau, d’écouter et d’être attentif à tout ce qui se dit et s’écrit dans l’opinion publique et les médias ( nationaux et internationaux ), afin d’y attirer mon attention pour corriger ou améliorer ce que je fais au quotidien au seul service des Maliens. Je suis nommé au poste de PM par la volonté de Dieu, grâce à la confiance du Président de la Transition ( PT ), donc je me considère comme en mission du peuple, par la volonté de Dieu, du PT, mais au départ était votre aimable choix porté en ma modeste personne. Aidez- moi donc à réussir la mission que vous m’aviez confiée.

Vous pouvez à cet effet me saisir directement, mais aussi, et surtout saisir mes collaborateurs immédiats (en prenant soin de me faire copie de vos observations et suggestions pour que je puisse en assurer le suivi). Avec mes fraternelles et chaleureuses amitiés. Que Dieu guide nos pas et bénisse le Mali. Votre Choguel ». Ce message n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Même si certains estiment qu’il connaît déjà les problèmes du Mali et qu’il doit se mettre au travail pour les résoudre, beaucoup ont apprécié cette humilité du chef du gouvernement et ont rassuré de leur soutien et accompagnement pour la réussite de la mission qui lui a été confiée. Déjà certains ont attiré l’attention du Premier ministre sur les préoccupations des Maliens. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

Thièkoro Coulibaly : excellente communication du PM à l’endroit du peuple malien.
Nos vœux de pleine réussite vous accompagnent.

Malick Konate : il est au courant de CourantKouti ?

Ibrahima Boubacar Yoro Maiga : Malick Konate tu as oublié sa vidéo de direct……. EH EDM AUSSI VRAIMENT…

Koman Samake : bien noté, rassurez-vous, nos contributions ne feront pas défaut, inch’Allah. Bon vent et on vous sait capable.

Ibrahima Boubacar Yoro Maiga : je pensais qu’il avait un plan de sortie de crise sans l’aide de qui que ce soit.
Ou bien il a besoin de quelle aide ? Le M5 n’a qu’à mettre en exécution son programme et on va les juger au résultat. C’est simple.

Seydou Dembele : quelle humilité !

Hama Alhamdou : notre soutien ne fera pas défaut.

Dramane Bouare : belle initiative à soutenir!

Ngolo Diarra : bon vent, continuez sur cette lancée, vous aurez l’assistance de Dieu et de tout bon Malien.

Dof Doucouf : je n’ai pas encore les coordonnées ou les contacts de vos collaborateurs ou vos coordonnés à vous.

Fousseyni Coulibaly : conseils : dites au PM Choguel de diminuer ses rencontres ou visites chez les anciens PM, les familles fondatrices de Bamako, les légitimités traditionnelles et religieuses, et de se mettre rapidement au travail. Il y’a trop d’urgences, trop de tâches à accomplir. S’il faut couper toujours la circulation à Bamako sur certaines routes, créer des embouteillages ko cortèges du PM. Ces visites sont coûteuses pour le budget. Choguel sait tout déjà. On n’a pas besoin de rendre visite à beaucoup de Maliens pour se rendre compte des problèmes du Mali. Les problèmes du Mali sont connus de tous: insécurité, lutte contre la corruption, vérité sur les victimes du M5 (tueries des 11, 12 et 13 juillet 2020) ; Accord d’Alger, front social, réformes politiques et institutionnelles, élections, organe unique de gestion des élections… Le PM Choguel doit réduire son train de vie (les 70 millions par mois) comme il le réclamait tant. Choguel doit gouverner par l’exemplarité dans le travail, la transparence, et le respect de la parole donnée (les promesses, les 10 points du M5). Bon vent et bonne chance pour le Mali.

Boubacar Sidiki Traoré : monsieur le Premier Ministre , ma modeste personne attire votre attention sur le fait que le Surveillant de prison est « le laissé pour compte de la République « , « l’ostracisé de la République «. Le Surveillant de prison ne demande qu’à être traité sur le même pied d’égalité que ses collègues et collaborateurs porteurs d’uniforme, voilà tout ce que « l’ostracisé de la République « cherche. Il y’a quoi à surseoir ici s’il vous plaît. Tel que vous les voyez aujourd’hui, tels ils ont toujours été. Vous lui donnez le même traitement que ses autres collègues et collaborateurs porteurs d’uniforme, il enterre la hache de guerre sans quoi « le laissé pour compte de la République « va s’enivrer de grèves sans trêve. Wassalam.

Demba Diabira : le Premier ministre n’a pas aujourd’hui besoin qu’on lui remontre les attentes du peuple malien, car il sait de quel combat, pour quelle raison lui a été fait confiance. Qu’il n’oublie pas ses propres promesses, c’est tout. Il a eu le choix de composer avec qui il voulait travailler, maintenant qu’il fasse montre d’honneur et de dignité. Qu’il s’imprègne réellement des enjeux géopolitiques et géostratégiques globaux pour en être un acteur et non subir les conséquences. C’est ce qui a manqué à tous ses prédécesseurs. Or, la nature de la crise malienne est certes d’ordre sociopolitique, mais plus profondément de nature géopolitique et géostratégique. Qu’il comprenne sérieusement qui sont les vrais acteurs de notre crise. Que pour sortir rapidement du gouffre, il doit identifier clairement les multinationales avec qui doit coopérer pour avoir des partenariats solides, financiers et diplomatiques.

Binta Bocoum en toute sincérité? personne n’a intérêt que ça bascule, car le Mali avant tout. Ton PM n’a qu’à tenir parole deeeh. Il ne faut pas qu’il nous fasse dormir debout, sinon il nous trouvera sur son chemin. Personne ne peut berner les Maliens hein.

 

Source: Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur