La classe « pourritique » malienne

Elle était invisible, ou presque, à la manifestation du vendredi dernier, à la place de l’indépendance. Excepté les leaders du Mouvement M5-RFP, les autres leaders des partis politiques étaient absents de la manif’.

 


S’y ajoutent ceux des partis politiques défendant – comme la France – l’organisation de l’élection présidentielle. Immédiatement.
Pourtant, contrairement à ceux qu’ils espéraient, la manifestation de vendredi dernier a dépassé tous les espoirs. Tant en nombre de manifestants, qui se chiffres à 2 millions et demi, rien que dans la capitale que dans les régions où, ils se comptent par centaines de milliers dans les 10 régions du Mali. Preuve, si besoin en est, que cette manifestation avait tenu toutes ses promesses.
La classe « pourritique » malienne qui relayait les griefs de la France –comme si elle les avait appris par cœur – avait, curieusement, disparu de la scène. Comme s’il avait, déjà, reconnu sa défaite politique.
Autres temps, autres mœurs !

Mohamed El Heîba /Canarddechaine.com

Suivez-nous sur Facebook sur