TGI commune IV : Diaba Sora sous mandat de dépôt pour injures grossières

L’auto-saisine du procureur de la République trouve son explication dans les dispositions de la loi sur la cybercriminalité. En la matière, les règles ordinaires de compétence territoriale s’effacent en application de l’article 2 de la loi qui rend plus efficace la lutte contre le phénomène qui prend de l’ampleur au Mali.

Autrement dit, chaque procureur dans le ressort duquel la vidéo ou l’audio est entendu peut engager des poursuites s’il estime nécessaire de rétablir les valeurs sociales transgressées. C’est ce qu’a fait le parquet de la Commune IV. Dans le but de moraliser l’espace public.

Il est nécessaire que les gens qui jouissent d’une certaine audience, d’une certaine notoriété, d’une certaine popularité, montrent l’exemple parce que d’autres les suivent et prennent exemples sur ce qu’elles font.

Quand on est connu, on ne devrait plus se permettre certaines choses sinon le couperet devrait tomber pour l’exemple.

 Moussa Guindo, Magistrat

Source: Aujourd’hui Mali

Suivez-nous sur Facebook sur