CHANTIER DE L’AMBASSDE DE COTE D’IVOIRE AU MALI :Des herbes à la place du béton !

Le président Alassane Ouattara l’affirme : l’émergence de la Côte d’Ivoire demeurera un vœu pieu tant que le climat des affaires ne sera pas assaini. Or, plus de douze ans après son arrivée au pouvoir, corruption, favoritisme et pratiques délictueuses demeurent. Zoom sur le projet de construction de la chancellerie ivoirienne à Bamako.

image d’illustration

 

L’ex Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Mali Samuel Ouattara n’a pas fait dans la dentelle en dilapidant plus de 3 milliards de FCFA pour le projet de la nouvelle chancellerie ivoirienne au Mali. Située dans le quartier chic d’ACI 2000 non loin de l’Ambassade du Burkina Faso, le chantier qui avait commencé en 1998, est toujours en mode fondation. Mais le hic dans tout ceci est que la somme de 7 milliards de FCFA a été mobilisée pour la construction de cette chancellerie ainsi que la résidence des diplomates. Selon nos informations plus de trois milliards FCFA, ont été déjà engloutis dans la construction de la nouvelle chancellerie. Mas une fois sur le site le constat est amer. Au lieu de bâtiments flambant neufs, ce sont des herbes qui vous accueillent à l’entrée. Car le chantier est à l’arrêt depuis plus de deux ans maintenant.Le hic dans cette affaire est que le gouvernement ivoirien a adopté une loi sur la corruption, une manière pour le gouvernement de redorer son blason. Mais dans le fond l’exécutif continue de faire preuve de frilosité. Car ce chantier qui avait commencé avec une entreprise ivoirienne a été accueilli par les Ivoiriens résidents au Mali comme un symbole de fierté nationale. Mais leur joie a été de courte durée. Tenez vous bien, pendant plus de 6 mois de travaux, le chantier n’a pas évolué d’un iota.

Les ouvriers sur le chantier étaient à un moment donné, confronté à un problème de salaire, alors que dans la paierie au niveau de l’Ambassade on aurait déjà décaissé plus de 3 milliards de FCFA pour les travaux. Alors question : où sont passés ces sous ? A quoi ont-t-ils exactement servi ?

Et tenez vous bien, malgré la visite à Bamako des agents des services des enquêtes économiques pour s’en guérir de l’état d’avancement des travaux de la chancellerie. Et ayant décelé une mauvaise utilisation des fonds alloués pour la construction cette chancellerie.  L’ambassadeur Samuel Ouattara rappelé au pays a été promu nouveau ambassadeur de Côte d’Ivoire en Italie.

Le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire au Mali, M.Check Ibrahim BAKAYOKO, qui a pris service en février 2020, a hérité d’une situation digne d’un film hollywoodien et observe pour le moment, afin de mieux s’imprégner du dossier avant de se jeter à l’eau pour la poursuite du chantier. En entendant, l’Etat ivoirien continue de louer une bâtisse pour sa chancellerie à Bamako qui lui reviendrait à plus de 100 millions FCFA par mois.

Source: Le Point

Suivez-nous sur Facebook sur