Affaire du jeune torturé par électrocution à Samaya : Les hommes du CompolKamissoko ont mis le grappin sur le principal auteur

Cette vidéo a fait le tour de la toile durant la semaine dernière. Il s’agit d’un jeune du nom de Tiémoko Koné qu’on voyait se faire maltraiter par des hommes à l’aide des décharges électriques pour cause de vol. Parmi les tortionnaires du petit, au nombre de quatre individus, trois ont été interceptés par les limiers du 9ème Arrondissement le lundi 7 juin. Et l’auteur principal Moussa Sissoko dit ‘’Le Fou’’, qui s’était caché, a été capturé le mardi 8 juin vers 5h du matin, chez son ami à Kanadjiguila. Ils sont tous à présent entre les quatre murs de la MCA.

En effet, cette vidéo d’une durée de plus de 2 minutes, datant d’une année environ, s’est retrouvée sur les réseaux sociaux. Sur les images, on voyait Tiémoko Koné, âgé de 17 ans au moment des faits, subissant à corps défendant une torture à travers des fils électriques de soudure, tenus par un homme  du nom de Moussa Sissoko alias ‘’Le Fou’’. Il est le patron d’un atelier de soudure assisté par trois de ses apprentis pour infliger cette correction atroce et inhumaine au jeune Tiemoko, accusé de vol de téléphone. Une scène qui s’est produite à Samaya, une localité de la Commune Rurale du Mandé.

Vu l’atrocité de la scène et avec l’autorisation du Procureur  Touré près du Tribunal de la Commune IV, le Commissaire principal SantiguiKamissogo du Commissariat du 9ème Arrondissement s’est saisi de l’affaire en ouvrant une enquête dans la Commune indiquée. Une investigation qui a porté fruit car ayant permis à mettre la main sur les personnes impliquées dans cette affaire dont l’auteur principal Moussa Sissoko ‘’Le Fou’’, le propriétaire de l’atelier de soudure où s’est produite cette action de torture.

Aux explications du CompolKamissoko, tout est parti d’une commission de vol de téléphone dans un salon de coiffure ‘’homme’’, et c’est le petit Tiémoko qui était considéré comme le suspect principal. De ce fait le propriétaire du Salon qui est l’ami du soudeur Moussa, a amené le présumé voleur à celui-ci dans le but de le corriger. Et s’en est sorti ce qu’on visionne dans la vidéo où la victime suppliait son bourreau, en jurant de ne plus jamais voler.

Comment cette vidéo s’est-elle trouvée sur les réseaux sociaux après une année des faits?

C’est un des apprentis de Moussa Sissoko filmant la scène à l’insu de son chef à l’époque qui serait à l’origine de la publication, selon le CompolKamissoko. A ses dires, c’est suite au renvoi de ce dernier de l’atelier par Moussa Sissoko que ladite vidéo s’est retrouvée sur les réseaux sociaux et que tout porte à croire que c’est lui à l’origine. Le Compol et ses éléments sont donc lancés à sa recherche.« Si on le prend, il sera présenté au Procureur » a-t-il assuré.

En attendant, Moussa Sissoko ‘’Le Fou’’ et ses acolytes sont à la MCA depuis le mercredi 9 juin après avoir été présentés devant le Procureur près le tribunal de la Commune IV.

Par Mariam Sissoko

Source: Journal le Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook sur