ANGESEM : Le Ministre Modibo Koné ovationne les résultats de l’exercice écoulé

Le Ministre de l’Assainissement, de l’Environnement et du Développement durable, M. Modibo Koné a procédé le vendredi 14 janvier dernier à l’ouverture des travaux de la 15e session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour la Gestion des Stations d’Epuration du Mali (ANGESEM). Occasion pour lui de féliciter la Direction de la structure qui a obtenu un résultat satisfaisant au cours de l’exercice 2021. C’était en présence de la Directrice Générale, Mme Konaté Ouma Djénéba Mahamane.

Dans le cadre dela gestion des boues de vidange, les lignes commencent à bouger. En témoignent les résultats que l’ANGESEM engrangent depuis un certain temps

Selon le Ministre Modibo Koné, beaucoup d’actions d’envergure ont déjà été réalisées et d’autres sont en cours pour offrir un meilleur cadre de vie à la population.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre Koné s’est tout d’abord réjoui de la relecture par l’Etat des textes de l’ANGESEM en 2020 pour booster et réguler la gestion des boues de vidange et des gadoues. « Je félicite l’ANGESEM qui dans la mise en œuvre de ses nouvelles missions de maîtrise d’ouvrage déléguée a déjà pris contact avec certaines collectivités territoriales notamment celles de Kayes, de Tombouctou, de Sikasso, de Koulikoro et de Ségou pour travailler ensemble », ajoute-t-il.

Selon lui, malgré la rétention budgétaire et la maladie à COVID-19, au titre de l’année 2021, l’ANGESEM a fait de nombreuses réalisations. Elle a procédé à l’inauguration du laboratoire d’analyse des eaux usées à Sotuba ; la poursuite de la construction d’une station de traitement des boues de vidange à Sikasso, à Ségou et à Bamako ; la poursuite de la construction d’une station de traitement des boues de vidange financée par la MINUSMA à Sotuba. À ces réalisations, il ajoute la reprise d’installation du transformateur électrique de l’antenne de Sotuba ; la construction et l’aménagement d’ouvrages pour le déversement des boues de vidange dans les réseaux au niveau des stations d’épuration de Mopti et de Tombouctou ; la réhabilitation de la station d’épuration de Tombouctou par la MINUSMA ; la mise en œuvre de la stratégie de communication ; l’entretien de toutes les stations d’épuration et l’achat de matériels et d’équipements. Sans compter la formation des agents et la participation à la 22ème édition de la quinzaine de l’Environnement à Bamako.

Par ailleurs, il dira que l’ANGESEM a noué des relations avec plusieurs partenaires comme les Aéroports du Mali, ENABEL, le Projet Eau Potable et Assainissement de Koulikoro, Water-Aid, KIW, BORDA, Programme Conjoint d’Appui à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau, des Agences d’eau des Pays-Bas, de la MINUSMA, de la SOMAGEP-SA et One Health. « C’est le lieu pour moi, d’adresser mes félicitations à tout le personnel de l’Agence à travers la Direction Générale pour les résultats atteints », a déclaré M. Koné qui poursuit que les ressources mobilisées pour la mise en œuvre de ces activités se chiffrent à plus 994 millions FCFA (994 150 889 F), sur une prévision budgétaire de 1,574 milliard (1 574 841 000 F) soit un taux de réalisation de 63,13%.

En perspective pour 2022, malgré le contexte difficile, il révèle que l’ANGESEM entend poursuivre les travaux de construction de trois stations de traitement de boues de vidange à Sikasso, à Ségou et à Bamako ; la réhabilitation de la STEP de l’hôpital du Mali ; le suivi et l’entretien de toutes les stations d’épuration. S’y ajoutent, le suivi des unités industrielles, minières, artisanales et des établissements commerciaux, la participation à la quinzaine de l’environnement et enfin la participation au projet de résilience urbaine de Bamako.

« Pour mener à bien toutes ses activités, l’ANGESEM dispose d’un budget équilibré en recettes et en dépenses de  1,308 milliard FCFA (1 308 225 000 F) contre un budget de 1,574 milliard FCFA (1 574 841 000 F) en 2021 soit une diminution de 16,92%. J’engage ici et maintenant, les agents de l’ANGESEM à plus de solidarité et au dépassement de soi pour engranger des résultats beaucoup probants en 2022 », a-t-il conclu.

Adama Coulibaly

Source: Nouveau Réveil

Suivez-nous sur Facebook sur