L’œil de Le Matin : Du devoir de soutenir les créateurs par la protection de leurs œuvres

Trop souvent, ce que nous créons, nous est pris et, tout aussi souvent, nous revient sous une autre signature que la nôtre. Que de frustrations pour les artistes et les artisans, pour nous les créateurs ! L’état pourrait pourtant s’engager dans une politique de préservation et de protection de notre patrimoine culturelle en permettant ainsi aux plus belles et innovantes œuvres de rester dans notre pays. Et cela avec la perspective de servir de témoignage et de source d’inspiration et même de recueillement pour la postérité.

 

Ce serait plus prestigieux que les œuvres de nos artistes soient visibles chez nous plutôt que dans des collections privées ou musées dans le monde. La beauté que nous produisons doit attirer chez nous. Elles méritent qu’on se déplace pour nous rendre honneur ! Que la reconnaissance commence alors chez nous, par les nôtres.

Un musée des arts contemporains est donc une belle manière de soutenir les artistes et de préserver le patrimoine créatif et artistique, au fil du temps.  Il serait alimenté par une sélection annuelle de tout ce qui s’est fait de beau et d’innovant, dans tous les domaines des arts et de toutes les parties du Mali. Et la sélection se ferait sans copinage, ni formatage… Chaque œuvre sélectionnée serait acquise au prix juste, c’est-à-dire grâce à une subvention conséquente.

Aussi les œuvres acquises seraient exposées, mais pas vendues. Ça pourrait être aussi une sorte de vivier pour des évènements locaux ou internationaux auxquels participerait le Mali. Les Artistes verraient ainsi leurs œuvres protégées pour l’éternité.

Ah !  Je rêve !

KKS

Source : Le Matin

Suivez-nous sur Facebook sur