Toguna Agro-Industries vole au secours des populations : 500 camions mis à la disposition du gouvernement pour assurer l’approvisionnement des populations en denrées alimentaires

Pour soulager les populations, désormais sous le double embargo de la CEDEAO et de l’UEMOA, la direction générale de TOGUNA AGRO-INDUSTRIES, entreprise de fabrication et de distribution d’engrais au Mali et dans la sous-région ouest-africaine, a décidé de mettre à la disposition du gouvernement 500 camions pour assurer l’approvisionnement Correct des populations en denrées alimentaires.

Un geste hautement patriotique, qui intervient au moment où, les deux organisations sous régionales entendent asphyxier le Mali dans le sombre dessein d’obliger les autorités de la Transition à organiser l’élection présidentielle. En dépit de l’insécurité et du terrorisme ambiants dans tout le pays. Ou presque.

L’annonce a été faite au ministre de Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed,
venu visiter l’usine de TOGUNA AGRO-INDUSTRIES. C’est à l’issue de la visite-guidée des lieux, assurée par Mr Oumar Guindo, assurant l’intérim de Mr Seydou Nantoumé, Président-directeur général de TOGUNA AGRO-INDUSTRIES.
Les 500 camions-remorques, ainsi mis à la disposition du gouvernement, serviront à assurer l’approvisionnement des populations maliennes en denrées alimentaires, en exploitant les voies de la frontière mauritanienne et le couloir guinéen, deux pays qui ont refusé de fermer leur frontière avec le Mali. S’y ajoute l’Algérie, qui entend, lui aussi, tout mettre en œuvre pour atténuer les effets du double embargo de l’UEMOA et de la CEDEAO.

Toguna agro-industries, une entreprise citoyenne

« C’est pendant les moments difficiles, que l’on reconnaît ses vrais amis », dit Oumar Guindo, assurant l’intérim de Seydou Nantoumé, assurant que ce geste n’est autre que l’expression de la fibre patriotique de leur entreprise qui ne s’est jamais démentie.
Créée, en 2006, par Seydou Nantoumé et Charles Carrière, TOGUNA AGRO-INDUSTRIES domine, depuis 16 ans, la production et la commercialisation de l’engrais au Mali et dans la sous-région. Même si, les appels d’offre du gouvernement sont dominés par d’autres distributeurs d’engrais importés.
A la différence de ces fournisseurs d’engrais, TOGUNA AGRO-INDUSTRIES fabrique lui-même son propre engrais à partir du phosphate issu de l’exploitation des mines de Tilemsi.
Situées au Nord du pays, elles sont, depuis plusieurs années à l’arrêt. Pour cause d’insécurité.
Malgré tout, TOGUNA AGRO-INDUSTRIES reste le leader ouest-africain de l’engrais au Mali. Mais aussi dans la sous-région ouest-africaine. Avec des usines Au Burkina-Faso, en République –sœur de Guinée-Conakry et en Côte-d’Ivoire.
« Chaque fois que le pays a besoin d’aide, TOGUNA AGRO-INDUSTRIES se manifeste pour voler au secours, non seulement, de l’Etat malien ; mais aussi, des populations pour abréger leurs souffrances. C’est le lieu, pour nous, d’exprimer tous nos remerciements et notre gratitude à cette entreprise pour son geste de patriotisme qui nous va droit au cœur. C’est une entreprise citoyenne que nous ne cesserons jamais de remercier à sa juste valeur », déclarent les autorités de la Transition.

Oumar Babi

Source : Canard Déchainé

Suivez-nous sur Facebook sur