REMISE DE 20 FERMES HORTICOLES 600 paysans se préparent à cultiver des fleurs

A l’invitation de la Coordination du Projet Ejom (la SNV), le Directeur général de l’Agence pour la Promotions de l’Emploi des Jeunes (Apej),  Mamadou Ba, a pris part le jeudi 8 juillet, à la cérémonie marquant la remise officielle de 20 fermes horticoles réalisées par l’ONG internationale ICCO Coopération pour le compte du Projet.

 

L’objectif poursuivi par ce Projet d’un coût de 13 milliards de F CFA vise à stimuler le développement économique et la stabilité sociale en créant des opportunités pour l’emploi des jeunes dans les chaînes de valeur de l’horticulture, la gestion des déchets, l’agro-alimentaire et l’artisanat utilitaire est pertinent, salutaire et combien utile pour les 8 620 bénéficiaires directs dont 2 586 femmes, 1 293 migrants et surtout 6 472 emplois par le biais de l’entrepreneuriat.

C’est le village Malinké de Teneya, dans la Commune rurale de Siby (50 km à l’ouest de Bamako) qui a abrité l’évènement, en présence de Bakary Doumbia, ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi  et de la Formation professionnelle ; Ky Zerbo Représentant l’ambassadeur Chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali ; Harm Duiker Directeur Pays de la SNV pour le Mali et le Nigeria ; Moumouni Damango Représentant de l’ambassade des Pays Bas au Mali ; le sous-préfet de Siby ; les Directeurs des Agences d’exécution du projet Ejom, la SNV, ICCO Coopération, Waste et l’Apej. Étaient également de l’évènement, les membres du Conseil d’orientation du projet dont la Direction nationale de l’Agriculture ;  le maire de la Commune de Siby Daouda Camara ; les élus locaux et les notabilités dont le Chef de village de Tenéya Sékou Camara.

 

Parmi les nombreux bénéficiaires, des fermes qui totalisent 80 ha aménagées et équipées, appartiendront désormais et à partir de maintenant à 600 agro-entrepreneurs dont 30 % de femmes.

Quant aux bénéficiaires indirects, ils sont estimés à plusieurs dizaines de milliers dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le District de Bamako, zone d’intervention du Projet.

La délégation a également visité la ferme dans laquelle sont déjà produits de l’aubergine, du gombo, du piment, des concombres et de la tomate. Comme les 19 autres fermes réalisées par le projet Ejom, celle de Ténéya compte 4 ha de parcelles, une clôture, des forages de 6 et 14m3, un magasin, un château de 30m3, 30 bornes et 4 bassins de stockage.  La coopérative Nyeta qui a reçu un appui de 16,5 millions F CFA depuis le démarrage du projet nourrit de grandes ambitions pour faire de la ferme un gisement d’opportunités et un frein à l’immigration des jeunes, l’un des objectifs du projet.

Après Tenéya, la délégation ministérielle a visité les chantiers du Centre de formation professionnelle en transformation Agro-Alimentaire à Siby (CAAS).

L’idée de réaliser ledit centre de formation date de 2017 et celle de l’installer à Siby en 2018. La délégation comprend les deux fermes de production en chantier d’aménagement à Kalassa et la base qui comprend des salles de formation, bibliothèques, réfectoires, bureaux, salles de séminaires, espaces de rencontre de plus de 400 places, dortoirs et logements. Le ministre s’est dit très satisfait de cette infrastructure.

Casimir Sangala

Source :Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur