Menankoto : L’heure de remettre Litle Big Mining dans ses droits

Le premier ministre déchu de la Transition, Moctar Ouane, a retiré illégalement le permis de Recherche de Ménankoto à la malienne Litle Big Mining alors qu’elle a bénéficié conforment à la loi malienne. Il est donc urgent que les autorités actuelles, le premier ministre Choguel Kokalla Maïga, revienne sur la décision de son prédécesseur et remettre Litle Big Mining dans ses droits, surtout que la Cour suprême du Mali a tranché en sa faveur.

Le Permis de recherche de Ménankoto revient à la société malienne, Litle Big Mining. Elle a obtenu ledit permis conformément à la loi, le code minier malien de 2019. Cette décision a été confirmée par la Cour suprême du Mali, la plus grande juridiction. Mais à la grande surprise de tout le monde, le premier ministre sortant de la Transition, Moctar Ouane a annulé ledit permis pour les beaux yeux d’une société étrangère, B2GOLD. Pourtant, il n’avait pas qualité à faire cela.

En effet, malgré la décision de la section administrative de la Cour Suprême en faveur de la société Litle Big Mining-SARL, le premier ministre sortant, Moctar Ouane, pour les beaux yeux d’une société étrangère et pour, certainement ses intérêts égoïstes, a annulé ce permis pourtant attribué dans les règles de l’art. A travers son décret illégal, Moctar Ouane a piétiné une décision administrative et judiciaire afin de satisfaire des intérêts étrangers au détriment des lois et règlements du pays, et surtout contre les intérêts des Maliens.

L’heure de remettre Litle Big Mining dans ses droits

Dr Choguel Kokalla Maïga est connu pour son combat pour la justice. Il est donc appelé à rendre justice pour Litle Big Mining qui a été victime d’une injustice de la part de Moctar Ouane. Dr Choguel Kokalla Maïga doit donc appliquer la loi malienne et revenant sur la décision de son prédécesseur. Il aura appliqué la loi, respecté la décision de la haute juridiction du Mali s’il revient sur le décret de son prédécesseur. Il aura également mis en avant l’intérêt du Mali en revenant sur la décision d’annulation du permis de Recherche de la société Litle Big Mining. Tout ce qui est demandé au président et premier ministre de la Transition, c’est de respecter les dispositions pertinentes relatives aux procédures d’attribution des titres miniers de l’Ordonnance n°2019-022/P-RM du 27 septembre 2019 portant Code minier en République du Mali. Les nouvelles autorités doivent, donc, faire en sorte que l’or brille au Mali. Et cela passe par la Justice en faveur de ces jeunes investisseurs maliens à qui le premier ministre sortant, Moctar Ouane, a injustement retiré leur permis d’exploration minière à Menankoto.

La rédaction

Source: Faso Mali
Suivez-nous sur Facebook sur