EDM : Le grand retour des délestages

Les délestages de courant électrique ont repris ces  derniers temps avec une intensité très forte à Bamako tout comme dans l’intérieur du pays. Cette situation embarrassante met les populations dans un inconfort total et fait resurgir des craintes de troubles et d’agression dans certains quartiers de la ville 

 

Devant ce fait grave ou qui pourrait l’être, la société d’électricité Energie du Mali, au lieu de communiquer avec sincérité et franchise, joue sur un registre de pourrissement, de dilatoire et de bluff se conforme aux anciens prétextes, en se cramponnant sur  des raisons aussi fallacieuses les unes que les autres pour justifier ces délestages.

Il y a un peu plus d’une semaine, des informations  avaient circulé pour  évoquer que  la forte pluie qui serait une  des raisons fondamentales des délestages. Silence de mort du coté des responsables de cette société qui semble se perdre, due certainement à la crise, parce qu’en croire une source de l’EDM, le délestage serait dû à un manque de DDO, le carburant pour alimenter le groupe électrogène.  Certains parlent d’endommagement causé par des  fortes pluies qui s’abattent sur le pays,  qui entrave la distribution. Les commentaires vont bon train et aucune communication n’est  venue pour rassurer le pauvre malien.

Aujourd’hui, Les populations quant à elles, continuent de trinquer en attendant que les autorités prennent à bras le corps ce problème qui fait  partie des raisons principales du désamour des populations avec cette structure. Un client mécontent à ce sujet nous confie « nos matériels sont de plus en détruits par ces délestages et l’EDM s’en cure mais s’il s’agit de payer des factures, le prix est énorme et gars à toi si tu prends du retard, tu te verras priver de ton courant. »

Pendant la période de chaleur, si les raisons évoquées par la société étaient le manque d’eau dans le fleuve, aujourd’hui, force est de dire que l’EDM est en manque d’argument  pour justifier les difficultés auxquelles elles sont confrontées. D’ailleurs, un client ironise la dessus : « c’est l’excès d’eau qui est  certainement la cause de l’actuel délestage »

Le nouveau directeur a du pain sur la planche

Et pourtant, ce n’est pas le changement de directeur qui apportera finalement la solution. Rarement l’EDM a eu un directeur général stable. Mais l’on a l’impression qu’avec les changements, les problèmes s’empirent. Ce qui fait à croire que le mal est profond plus qu’on ne l’imagine. On a vu récemment la venue avec tambour et trompette du nouveau DG, pour ne voir finalement que la désolation. Qu’est ce qui explique donc cette situation qui a toujours perduré au sein de la société Energie du Mali depuis des décennies ? Qu’est ce qu’on cache aux Maliens qui n’ont pas les moyens de se procurer d’une autre source d’énergie et qui se plaignent tout le temps de la situation de l’énergie ? Voilà l’équation à plusieurs inconnus…

Source : La Sirène

Suivez-nous sur Facebook sur