Coopération portuaire entre le Mali et la Guinée Conakry : Alport Conakry SA ouvre sa représentation à Bamako

Le vendredi 11 juin 2021, à l’ACI 2000 (près de Maeva Palace), le Directeur National des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux, Mamadou Sow, représentant du Ministère de l’équipement et des transports, a présidé la cérémonie officielle d’ouverture de la représentation dans la capitale malienne(Bamako) de l’Alport Conakry SA. Ont pris part à l’évènement capital pour le Mali et la Guinée, le Directeur commercial et d’exploitation du port de Conakry, Ousmane Savané, le Directeur général d’Alport Conakry SA, Mustafa Levent Adali, le vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Mamadou Tandja, le président du Conseil Malien des Chargeurs, Babalaye Daou, le président du Conseil Malien des Transporteurs routiers, Youssouf Traoré, le représentant d’Alport Conakry SA au Mali, Modibo Keïta et autres représentants de marque.

En  effet,  explique  d’entrée le DG  Mustafa Levent Adali, Alport Conakry  SA  est la filiale du Groupe Turque  Albayrak  concessionnaire  en charge  de la modernisation, de l’extension, de la gestion et de l’exploitation du Port  de Conakry.  Selon lui, Alport Conakry SA compte  investir plus de 400 millions de dollars en 25 ans. D’ailleurs, dit-il, les premiers investissements ont permis une accélération dans le traitement des marchandises. Aussi,  ajoute le directeur général  d’Alport Conakry SA,  ces investissements  feront de cette infrastructure l’une des plus grandes et modernes de la  sous région. Ces  réalisations, dit Mustafa Levent Adali,  portent  entre  autres sur : la construction d’un parking  poids lourd, d’un parking citerne ; la construction d’un nouveau terminal  de pêche ; la réhabilitation  du port conventionnel ; la construction d’un  terminal pétrolier…  Et pour  attitrer toujours  les opérateurs maliens,  a fait  savoir  le DG Mustafa Levent Adali à l’assistance, Alport Conakry  projette  de construire  un port sec à Kankan. Pour terminer, il a formulé le vœu le plus ardent  de son groupe de tout faire pour  relancer de plus belle manière les relations  commerciales  entre  le Mali et la Guinée à travers  le port de Conakry  pour  le bonheur  des deux pays et des  deux peuples. « Comme vous le savez, il y a une guerre  économique  dans le monde. Et les pays,  pour  rester  débout, doivent  accorder  de  l’importance  à leurs commerces  extérieurs. Et les ports  maritimes  sont des boucliers par  les pays pour gagner cette guerre économique. C’est  pourquoi, on s’est  projeté dans  ce changement  en Guinée », a déclaré le DG d’Alport  Conakry SA. Selon  Mustafa Levent Adali,  la  relance des travaux a permis  au Port de Conakry  d’être  fonctionnel 24/24 et 7jours /7 contre 12 heures par  jour auparavant. Et  la durée d’attente d’un navire  de 40000 tonnes  est passée à 7 jours au lieu de 13 jours. «Nous avons fait  une chirurgie cardiaque  au niveau du port  de Conakry. Et  cette chirurgie est le cœur  du Mali  et de la Guinée  dans le même corps. Mais l’opération n’est pas terminée. Car il faut faire fonctionner le cœur. C’est-à-dire, que les hommes d’affaires maliens fréquentent  ce port comme le leur, nous appuyer pour que cela  soit une  réussite. Nous ouvrons  notre  représentation ici pour être plus près de vous. E je pense que  nous ferons beaucoup  de chose ensemble  à travers nos projets entamés et en perspective », a déclaré à l’endroit des opérateurs économiques maliens, le directeur général d’Alport Conakry SA, Mustafa Levent Adali.

Le président du Conseil Malien des Chargeurs, Babalaye Daou, s’est réjoui du travail colossal  abattu par la Guinée  dans le  domaine routier pour  faciliter  le transport entre le Mali et la Guinée  à travers son port. Après ces travaux, dit  Babalaye Daou, la distance entre le Mali et la Guinée ne sera plus 700 km. Selon Babalaye Daou, il y a moins de tracasseries  sur le tronçon guinéen. «Les chargeurs maliens feront tout leur possible pour que ce corridor Mali/Guinée soit  plus dense pour  le bonheur  des deux pays et des deux  peuples», a assuré le  président Babalaye Daou.

Le Directeur National des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux, Mamadou Sow, a  rassuré  les  responsables  d’Alport Conakry SA que le Mali ne ménagera aucun effort pour travailler pour que chacun trouve son compte.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur