Bientôt l’installation d’une antenne de fagace au Mali

Signature, mercredi 7 avril 2021, d’un mémorandum entre l’Etat malien et le Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE). La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements.

Cette signature de mémorendum intervient après le séjour à Bamako du 4 au 7 avril 2021, d’une délégation du Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique (FAGACE), conduite par le conseiller principal du directeur général à la Coopération et à la Mobilisation des Ressources, Basile Tchakounte.
Au cours des différentes rencontres, les institutions financières et les opérateurs économiques maliens ont tous admis la nécessité d’un garant tel que le FAGACE dans le dispositif de financement du secteur privé. Dans ce cadre, les échanges ont concerné la flexibilité des produits du Fonds et leur adéquation au marché local, ainsi que l’encadrement des porteurs de projets.
A travers les axes de développement retenus, le Bureau d’information et de liaison à mettre en place, pour renforcer la coopération avec le gouvernement; mais aussi d’accélérer le financement de l’économie malienne à travers les PME/PMI, et approfondir le dialogue avec les partenaires techniques et financiers ainsi que le secteur privé.
Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements Harouna Niang se réjouit que le FAGACE ait accepté d’ouvrir une antenne à Bamako. Ce qui permettra selon lui, au secteur privé malien, notamment aux petites et moyennes entreprises, qui n’ont pas les moyens, de voyager pour accéder au service de FAGACE, de pouvoir le faire sur place.
« Un autre aspect sur lequel je me réjouis, est l’appui à la formation sur l’information financière, sur l’information économique de manière générale. Nous savons que très souvent le montage des dossiers banquables est un sérieux problème dans nos pays. Si le FAGACE accepte de nous accompagner avec son expertise, je suis sûr que cela fera la différence par rapport à la situation actuelle », indique Harouna Niang.
Dans les jours à venir, indique-t-on, le FAGACE procédera à la mise en place de structures d’appui au secteur privé au Mali, la mise en place d’une plateforme de formation en ligne d’information et d’éducation, l’organisation des séminaires de formation initiés par l’Etat du Mali en direction des SFD, des Bureaux d’Etude et des PME/PMI.
Notons que le FAGACE, grâce à ses diverses interventions a permis de mobiliser à ce jour, près de 55 milliards de F CFA au profit de l’économie malienne.

Falaye sissoko/Canarddechaine.com

Suivez-nous sur Facebook sur