9ème Journées minières : les mines du Mali injectent plus de 400 milliards dans l’économie nationale

Les 9ème journées minières et pétrolières du Mali ont été tenues le mardi 16 novembre 2021 au CICB sous la houlette du premier ministre, représentant le président de la transition, Choguel Kokalla Maiga en présence du ministre des mines, de l’énergie et de l’eau, Seydou Laminé Traoré et le président de la chambre des mines, Abdoulaye Pona. Le thème retenu était « Développement du contenu local, enjeux et perspectives ». Ces journées se tiendront du 16 au 18 novembre 2021. 

Madame le maire de la commune III, Mme Djiré Mariam Diallo, après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des invités des 9ème journées minières, elle a salué les efforts. Pour le maire de la commune, la gestion efficiente du secteur des ressources minières peut permettre de rehausser le Mali au rang des grands pays producteurs d’or sur la scène internationale.

Le président directeur général de l’hydroma, Alou Boubacar Diallo a dans son discours présenté les avantages de l’hydrogène dans le cadre de la transition énergétique. Pour monsieur Diallo, le Mali possède des potentialités énormes en termes d’énergie verte en d’autres termes sans transmission de CO2. L’hydrogène est moyen pour décarboner l’énergie dans toutes sa dimension, a indiqué le PDG de l’hydroma. A l’en croire, avec la tenue de la COP26 à Glasgow, l’énergie verte a un avenir radieux parce que tous les pays occidentaux vont se tourner vers ce nouvel horizon et le Mali peut un fournisseur majeur pour pays de l’Occident.

Le ministre des mines, de l’énergie et de l’eau, Seydou Lamine Traoré a fait savoir que la contribution des sociétés minières au budget de l’Etat est estimée à plus de 403 milliards de FCFA soit 10% PIB. Il dira que sur le plan régional, avec l’exploitation de quatorze grandes mines et plusieurs petites mines, le Mali est classé 3ème producteur d’or africain avec une production industrielle de 71 tonnes d’or. Le ministre Traoré a indiqué que les objectifs spécifiques visés par cette 9ème édition est d’informer le grand public sur la situation des secteurs minier et pétrolier du Mali.  Selon lui, ces informations concernent le contenu local de la production minière qui sont notamment son apport à l’économie locale, régionale et nationale. Il s’agira aussi de présenter les axes stratégiques de la nouvelle vision du développement du secteur minier et pétrolier, de faire la promotion de l’insertion des entreprises nationales dans l’industrie minière à travers la maîtrise de la chaîne. Le ministre des mines et énergie, Seydou Lamine Traoré dira que cette journée vise aussi à intégrer les populations pour tirer le maximum de profit pour les maliens. L’environnement minier est miné de l’exploitation artisanale de l’or, a-t-il déploré. La nouvelle politique minière du gouvernement est de diversifier le secteur afin que le contenu local soit beaucoup plus rentable l’économie nationale. Il est donc prévu au cours de ces journées des critiques constructives, dira le minstre des mines.

Pour sa part, le représentant du président de la transition, le premier ministre, Choguel Kokalla Maiga a fait savoir dans son discours que ces journées minières ont été initiées en 2005. Selon Choguel Kokalla Maiga, le gouvernement à travers les assises nationales va faire l’industrie extractives le poumon de l’économie malienne. Le thème retenu pour cette année reflète à suffisance la place centrale des mines dans le bien-être social politique et économique du Mali. Le PM a déclaré que la sécurité et la recherche minière sont liées pour une meilleure exploitation profitable à tout le monde. Dans ces derniers temps, la fermeture de certaines mines a montré combien les ressources minières ne sont pas pérennes. Ce qui requiert aux différents opérateurs miniers de mettre l’accent sur une coopération pour mettre en place des nouveaux pôles miniers. Il a fait savoir que malgré la crise le Mali reste une destination fiable pour les bailleurs de fonds afin de consolider le secteur minier. Il faut que les ressources minières brillent pour les maliens et l’Etat malien, a-t-il conclu.

Bamory Camara

Source: Delta News Mali
Suivez-nous sur Facebook sur