Sécurité : Pas de menace à Dioila

Le Baniko se porte bien sur le plan sécuritaire. Pas d’attaque et pas de menace pour le moment, nous confie une source sécuritaire. Baniko n’a connu qu’une seule attaque à Massiki où un gendarme a été tué.

 

Après avoir rassuré sur la non présence de menace terroriste à Dioila, notre source a aussi attiré les intentions sur des faits qui pour le moment ne font pas peur, selon lui. Il s’agit de présence de mouvements pouvant être ceux des djihatistes dans la Faya (forêt classée) entre Bamako et Ségou. A l’en croire, ces présences ne sont pas fréquentes, mais se font des fois, dit-il. « Mais il faut comprendre que ces gens (djihadistes) sont partout. C’est une doctrine. Plusieurs personnes ont déjà rallié leur idée et sont parmi nous. Il faut être vigilant », a-t-il préconisé.

« Malgré cette absence de menace ici à Dioila, l’Etat doit renforcer la sécurité ici. Il doit augmenter le nombre d’effectifs présents ici », a auguré notre source. « C’est vrai, il y a le Nord mais il ne faut pas oublier ici aussi. Nous devons aussi sécuriser nos arrières », a lancé notre interlocuteur.

Rares sont les parties du Mali qui ne souffrent pas de terrorisme, attaques, menace ou villes sous contrôle djihadiste. Soit des attaques récurrentes ou des menaces qui passent par des fermetures d’école et l’interdiction de certaines activités telles que les fêtes, les regroupements d’hommes et de femmes, le port obligatoire du voile et autres. Ou encore, être sous l’application de la Charia de gré ou de force. C’est ainsi dans beaucoup de zones au Mali mais à Dioila, tout va bien, a rassuré une source sécuritaire.

Koureichy Cissé

(de retour de Dioila)

Source : Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur