Sans Tabou: FAMa; l’offensive qui rassure

Ces dernières semaines, les attaques terroristes ont pris une proportion importante au détriment de la quiétude de nos populations. Toutefois, le bilan du nombre de narcojihadistes neutralisé ou capturé témoigne de la bravoure des Forces armées du Mali et leur détermination à sauver la mère patrie.

Ces dernières semaines, les attaques terroristes contre les positions des FAMa et des civiles dans le nord et le centre du pays ont pris une proportion inquiétante. Toute chose qui a renforcé les plus pessimistes dans leur conviction que les élections législatives programmées par les autorités nationales ne sont que leurre.

Ainsi, à Diema, dans la région de Kayes, le samedi 8 février, des terroristes ont attaqué le poste de la brigade territoriale aux environs de 4 heures du matin.

Ce dimanche 09 février 2020, aux environs de 03H du matin des individus armés ont attaqué le poste de Alatona dans le cercle de Niono dans la région des Ségou. Le bilan est de trois gendarmes tués.

Le village malien d’Ogossagou, dans le centre du pays, a de nouveau été le théâtre d’une attaque sanglante, le vendredi 14 février. Trente-et-un villageois ont été tués, selon un bilan fourni par le gouvernement.

Le 17 février aux environs de 21 h 25, les populations des quartiers sud de Bla ont été réveillées par des rafales de tirs, provenant du poste de péage.

Face à l’ensemble de ces attaques, la riposte des FAMa a été des plus cinglantes. Ainsi, à Diéma, la Forsat déployée dans les environs, après avoir engagé l’offensive, a tué deux terroristes.

Ce dimanche 16 février 2020, les FAMa au cours de leur patrouille, à Beli, dans la localité de Dibaly, ont saisi une importante quantité de riz et de mil. Ces vivres étaient destinés à renforcer la logistique des groupes terroristes.

Le mardi 18 février également, les FAMa ont traqué des terroristes dans le secteur de Somadougou dans la région de Mopti. Les hélicos FAMa ont mené des frappes aériennes avec précision aux alentours de Somadougou jusque dans le village de Diallo, route de Bankass. Ainsi, trois chefs terroristes étrangers ont été capturés et plusieurs autres terroristes neutralisés.

Avant-hier mercredi, les FAMa ont été accrochées par des Groupes armés terroristes (GAT) entre Koro et Dinangourou. Au cours de cette opération, les FAMa ont neutralisé un terroriste. Elles ont en outre récupéré de l’armement (1 LRAC, 2 PM…) et un véhicule FAMa qui avait été enlevé par les GAT.

Ces prouesses des FAMA sont à saluer. Elles interviennent à un moment où tous les regards sont tournés vers l’organisation des élections législatives. Malgré des pertes qu’elles enregistrent, les forces armées et de sécurité maliennes arrivent à mettre en déroute les forces du mal. Si cette cadence se maintenait, la peur changerait certainement de camp. Cette montée en puissance de nos FAMA constitue une lueur d’espoir pour les populations qui sont régulièrement sous la menace des attaques terrorismes. De même, ces offensives augurent de belles perspectives pour l’organisation des élections législatives qui profilent à l’horizon.

Les populations sont donc appelées à renforcer leur accompagnement aux forces armées en termes de renseignement afin qu’elles continuent d’infliger des coups durs aux groupes terroristes.

Ces séries de défaites infliger aux forces du mal permettront certainement d’entendre la raison du dialogue proposée par les autorités nationales. En tout cas, se sentant acculés, les djihadistes n’auront d’autre choix que de saisir la proposition de dialogue faite par le président de la République.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur