Edito : Tout ce vacarme pour obtenir des maroquins !

Le ridicule a cessé de tuer depuis longtemps chez certains hommes politiques qui, pour leur seul tube digestif, sont prêts à sacrifier tout…Je le dis et je le répète : ‘’tout, absolument tout’’.  Des hommes politiques (Konimba Sidibé, Mme Sy Kadiatou Sow, Modibo Sidibé, Cheick Oumar Sissoko…) qui, dont le pays qui leur a tout donné, sont toujours dans les querelles politiciennes pour des postes au moment où le pays traverse l’un des moments les difficiles de son histoire. Ils se sont tous réunis contre un seul homme Dr.Choguel Kokalla Maïga, celui dont eux-mêmes chantaient les louanges à la tête du Comité stratégique de leur M5-RFP commun. Après l’avoir traité de tous les péchés d’Israël, ils annoncent la création d’un nouveau comité stratégique du M5-RFP Malikura, dirigé par Konimba Sidibé.

Cette dissension au sein du M5-RF fait plouf ! Tout ce grand vacarme pour obtenir des maroquins dans le gouvernement de transition. La mayonnaise n’a pas pris, car la majorité d’entre eux est toujours vomie par la majorité des Maliens. Non ! Le Mali qui n’est pas à partager au profit de certains groupes partisans narcissistes, continue tranquillement son chemin de la refondation enclenché par le duo Assimi-Choguel.  Au lieu de se battre pour aider le Mali à se sortir du creux de la vague provoquée par ses ennemis, ils choisissent de se lancer à l’assaut du poste de Premier ministre. « Ils sont connus du peuple malien, ces gens qui ont été virés d’anciens gouvernants, non par pour leur probité morale et loyauté envers la république mais pour leur grande vénalité et trahison pour un bon nombre d’entre eux. Des partisans du retour à l’ordre ancien sous la férule de la France. Ils ne passeront pas et ne pourront jamais déstabiliser cette transition à des fins égoïstes », a indiqué l’analyste Guy François Dembélé. En tout cas, par bon sens ils ne devront même pas parler du M5-RFP, un mouvement qu’ils ont laissé pour mort quand les jeunes officiers avaient choisis Moctar Ouane comme Premier ministre lors de la première phase de la Transition. Car, ils pensaient que le combat pour le contrôle des leviers du pouvoir était voué à l’échec. Alors, ils ont tous abandonné le bateau M5 et ne participaient plus aux différentes réunions du Comité stratégique.

C’est Choguel qui, par son savoir-faire politique, son intelligence, sa patience et son endurance, a pu et su maintenir les précaires équilibres au sein du M5-RFP, jusqu’à faire aboutir à la chute d’IBK (en 2020) et à la Rectification (en 2021). En ces périodes de doutes et d’incertitudes, Choguel était le seul qui n’a jamais vaciller. C’est pourquoi il a eu la confiance du peuple M5, des jeunes et des  femmes du M5 de l’intérieur et de la diaspora. Les mécontents, qui le contestent aujourd’hui, comme tous les autres membres du Comité stratégique du M5-RFP, reconnaissaient alors Choguel comme leur leader naturel,  le mieux à même de les souder et les conduire à la victoire finale. Alors, la création d’un nouveau comité stratégique est tout simplement un non-événement. Ces vieux hommes politiques devraient savoir raison gardée et rester humbles et même se dissoudre dans le M5-RFP originel pour une nouvelle virginité politique. Mais hélas ! Quel dommage et quel raté de leur part?  De l’avis général, ils ont raté encore le train de l’histoire du Mali.

A.Touré

Source: Le Démocrate- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur